in

Le syndrome de Reye : les causes, les symptômes et les traitements

© Wikimedia
Le syndrome de Reye : les causes, les symptômes et les traitements
noté 5 - 1 vote

Le syndrome de Reye est une maladie rare, intervenant lors d’une infection virale. Il touche majoritairement des enfants et de jeunes adultes de moins de 20 ans. Il existe toutefois quelques rares cas chez l’adulte. Cette pathologie doit être traitée dans l’urgence, sans quoi la personne infectée risque des dommages irréversibles et même sa vie. Faisons ensemble le point sur les causes, les symptômes et les traitements du syndrome de Reye.

Les causes du syndrome de Reye

Des études ont montré un lien puissant entre la prise d’aspirine et le syndrome. En effet, si un enfant atteint d’une pathologie virale comme la varicelle ou la grippe, il est très vivement déconseillé de lui donner de l’aspirine. Cette prise risquerait de provoquer un syndrome de Reye.
Chez tous les patients présentant cette pathologie, l’on retrouve des mitochondries endommagées. Ces mitochondries se trouvent dans nos cellules et ont en charge l’apport d’énergie et la filtration des toxines. Si les toxines du sang ne sont pas filtrées, elle risque d’endommager les différents organes du patient. Premièrement, elles détruiront le foie, les autres organes, puis finalement endommagerons le cerveau.
Le diagnostic du syndrome de Reye est compliqué, car d’autres pathologies peuvent causer des symptômes similaires. Par exemple des pathologies comme la méningite ou les encéphalites produisent des symptômes proches.

Quels sont les symptômes de cette pathologie ?

Les symptômes sont sévères et préoccupants :

  • Vomissements sans raison ;
  • Indolence (perte d’intérêt, d’enthousiasme et de vitalité autrefois présente pour les activités)
  • Problèmes respiratoires ;
  • Somnolences ;
  • Crises d’épilepsie ou épileptiformes.

Sans prise en charge rapide, ces symptômes peuvent s’aggraver :

  • Irritabilité, agitation, agressivité ;
  • Confusion et anxiété avec hallucination ;
  • Perte de conscience ou coma.

Tout ceci apparait seulement quelques jours après l’infection virale. Il est donc impératif de montrer l’enfant à un médecin au plus vite et de le prévenir de la prise d’aspirine (si celle-ci a eu lieu.

Traitement du syndrome de Reye

Il est administré très rapidement après le diagnostic au vu de la gravité des symptômes. Ce traitement va permettre de diminuer l’impact sur les organes afin qu’ils puissent reprendre leurs activités seuls.
Le traitement va également permettre de bloquer les effets du syndrome de Reye sur le cerveau. Celui-ci gonflant, il risque donc de subir des dégâts irrémédiables. Une fois le gonflement atténué, les autres organes se remettent normalement à fonctionner.
Beaucoup de médicaments sont administrés. Ceci a pour but de combattre l’intoxication sur chacun des organes comme des diurétiques pour le foie, des détoxifiant et des anticonvulsivants pour le cerveau.

Source

Articles liés :

Causes, symptômes et traitements de la maladie de Huntington

Causes, symptômes et traitements de l’albinisme

Tous concernés pour parler du cancer du sein