in

Les 10 attirances sexuelles les plus étonnantes

Crédits : IStock / OSTILL

L’attirance et le désir sexuel ne se contrôlent pas. Il n’y a pas de sexualité dite « normale ». Toutefois, des fétichismes surprenants existent. Découvrez les 10 attirances sexuelles les plus étonnantes.

Le pygmalionnisme

Il s’agit d’une attirance ou d’un désir sexuel envers les statuts, les mannequins (non vivant) ou encore les poupées. Cette attirance ne concerne que des objets immobiles. Ce nom tire son origine de la mythologie grecque. C’est l’histoire de Pygmalion, un sculpteur, qui est tombé amoureux de sa propre création, Galatée, une statue représentant la déesse Aphrodite.

Statue
Crédits : IStock / Jasmina81

L’autoscopophilie

Il s’agit d’une attirance provoquant un fort désir sexuel à la vue de son propre corps nu.

La formiphilie

C’est une pratique sexuelle consistant pour l’un des partenaires à considérer l’autre comme un meuble, que ce soit une table basse, une lampe, une étagère, une toilette ou encore un bureau. On nomme également cela l’objectivation.

Table basse
Crédits : IStock / tiler84

La sydérodromophilie

Il s’agit de l’attirance sexuelle pour les chemins de fer. Ici, le désir sexuel n’est pas tourné vers les rails, aussi gros soient-ils, mais par l’irrémédiable envie de faire l’amour dans les trains.

L’olfactophilie

Il s’agit d’une excitation sexuelle provoquée par les odeurs corporelles. C’est l’odorat qui permet de faire monter le désir, que ce soit par exemple en respirant des vêtements ou en humant des flatulences dans l’air ambiant.

Man lift the leg and fart in front of grey background
Crédits : IStock / BrilliantEye

Le feederisme

Il s’agit d’une excitation relative au fait de manger ou d’être nourri. Les « feeders » sont les personnes dont le désir croit à mesure qu’ils nourrissent leurs partenaires et qu’ils les voient grossir. À l’inverse, les « feeddes » sont les personnes qui sont sexuellement excitées par le fait d’être nourris et de prendre du poids.

Le crush fétiche

C’est une pratique sexuelle consistant à écraser des choses, comme des aliments, des objets ou des êtres vivants. Ce sont souvent des fruits ou des petits animaux. Il s’agit d’un mélange de sadisme et de domination.

Studio shot of an unrecognizable woman squeezing a grapefruit slice against a brown background
Crédits : IStock / Adene Sanchez

L’acrotomophile

Il s’agit d’une excitation sexuelle envers les personnes ayant subi de graves traumatismes physiques. Les amputations déclenchent par exemple chez eux un fort désir sexuel.

Les mécanophiles

Il s’agit d’une attirance sexuelle pour tous les objets mécaniques. Cela peut concerner des voitures, des motos ou encore des vélos.

Modern black motorcycle in garage. Cafe racer.
Crédits : IStock / Vasyl Dolmatov

L’ursusagalmatophilie

Il s’agit d’un désir sexuel poussé pour les personnes déguisées en ours en peluche. Ce fétichisme est très répandu aux États-Unis et des sites leur sont même dédiés.

Sources :