in

Momo Challenge : l’effrayant défi menant à des suicides d’adolescents !

momo challenge défi effrayant
© Capture Facebook
Momo Challenge : l’effrayant défi menant à des suicides d’adolescents !
noté 3.8 - 5 votes

Responsable de deux suicides d’adolescents, le Momo Challenge suscite de lourdes interrogations. D’abord lancé sur WhatsApp, ce défi grandeur nature se répand peu à peu sur toute la toile. Il débarque depuis quelques semaines en France, et inquiète les autorités gouvernementales. 

D’où vient le Momo Challenge ?

Le Momo Challenge semble avoir été lancé en Amérique du Sud via WhatsApp, une application de messagerie en direct. Il vise surtout les enfants et les adolescents, et leur ordonne de réaliser toute sorte de défis, plus ou moins dangereux. Afin de créer un climat de panique, voire de paranoïa, Momo assure qu’il « sait absolument tout de vous ».

En effet, pour susciter de la peur chez les jeunes ciblés, Momo déniche des informations personnelles sur les réseaux sociaux, et en menace l’adolescent mal dans sa peau. Le premier message reste d’ailleurs très effrayant : « Angelina, 11 ans, n’a pas cru à mon message et elle ne l’a pas transmis. Cette nuit, elle a entendu des bruits provenant d’un coin de sa chambre. Elle a été trouvée morte dans son lit. Tim, 15 ans, a envoyé mon message à seulement 6 personnes. Le lendemain matin, il s’est réveillé avec une jambe arrachée et un bras coupé. »

Le Momo Challenge a déjà fait des victimes

Deux jeunes gens ont déjà fait les frais de ce challenge : fin juillet 2018, une jeune Argentine de 12 ans s’est pendue à un arbre. Un individu de 18 ans, encore recherché par la police, lui aurait envoyé plusieurs messages la poussant à se suicider.
Un autre adolescent de 13 ans s’est donné la mort dans sa chambre, sous les menaces virtuelles de Momo.

Les autorités mexicaines et allemandes ont diffusé des informations quant aux risques réels de ces défis : suicide, harcèlement, dépression… Elles ont demandé aux parents de jeunes adolescents de surveiller leurs échanges sur les réseaux sociaux et les applications mobiles, et de leur rappeler que « Momo n’est pas réel ».

Qui se cache derrière Momo ?

Le phénomène s’est rapidement propagé à tous les pays du monde, si bien que de nombreux internautes se sont appropriés le visage de Momo. Aujourd’hui, on retrouve des Momo chinois, russes, espagnols, argentins. En France aussi, des internautes malveillants se cacheraient sous les traits de Momo. D’ailleurs, selon le magazine 20 minutes, le ministère de l’Intérieur surveille l’évolution du challenge « depuis le lundi 13 août 2018. »

Qui a créé cette créature si terrifiante ?

Le Momo Challenge est représenté par une statue effrayante : il s’agit en fait d’une œuvre de l’artiste japonais Link Factory, exposée à la Gallery Vanilla de Tokyo, fin 2017.
Si cette photo est en ligne sur le compte Instagram d’une autre artiste japonaise (Midori Hayashi), depuis 2016, elle aurait été récupérée récemment par l’internaute à l’origine du Momo Challenge.

Comme le prouve le post Facebook ci-dessous, Midori Hayashi a réaffirmé ne pas être l’auteur de cette oeuvre : « Cette information est fausse. Je n’ai pas créé cette poupée », afin de se désengager totalement du bad buzz qu’entraîne le Momo Challenge.

Source

Articles liés :

S’injecter du Synthol dans les bras pour gonfler ses muscles : attention danger !

Peegasm : la nouvelle tendance sexuelle qui inquiète

Alcool et adolescents : attention danger