in

S’injecter du Synthol dans les bras pour gonfler ses muscles : attention danger !

synthol muscles danger
© CEN / Instagram
S’injecter du Synthol dans les bras pour gonfler ses muscles : attention danger !
noté 3 - 2 votes

Le web peut faire de véritables ravages… Depuis plusieurs mois, des vidéos tournent sur les réseaux sociaux sur lesquelles on voit un homme présentant ses muscles d’une taille disproportionnée. On vous rassure (… ou pas), ce n’est pas la force de ses efforts qui donnent de tels résultats.

Il s’agit en réalité du Synthol, une solution huileuse injectée directement dans le muscle, qui promet un tour de biceps extraordinaire et de façon instantanée. Mais cette solution chimique est loin d’être sans danger. Au contraire, s’injecter du Synthol dans les muscles est très périlleux pour la santé.

Cette solution huileuse (mélange d’acides gras, lidocaïne et alcool), qui a pour effet d’augmenter en apparence le muscle, n’a rien à voir avec un entraînement “normal” de musculation. Le volume recherché par Chris Clark (l’inventeur du produit et initiateur de ce mouvement sur internet) était bien de donner cette apparence instantanée de volume musculaire.

Aucun lien avec le célèbre antalgique vendu depuis les années 1920

Attention à ne pas confondre le Synthol avec le célèbre antalgique et antiseptique à usage local vendu en France depuis les années 1920, qui a pour vertu d’atténuer les douleurs articulaires. D’ailleurs, pour éviter toute confusion, Chris Clark a dû changer le nom de sa potion magique pour la rebaptiser “Synthesize” et la commercialiser sous le nom de “Pump’n pose”.

Synthol Hulk dangers
© Pedro Laderia / ABACA

S’injecter du Synthol : une pratique très dangereuse qui alerte les médecins

Récemment, Kirill Tereshin, un Russe de 21 ans, ex-soldat, s’est injecté du Synthol dans les muscles et a posté plusieurs photos sur Instagram. Il s’est targué d’avoir gagné 25 cm de tour de bras en 10 jours ! Son tour de biceps fait aujourd’hui 61 cm.

Sauf que d’autres jeunes hommes ont voulu tester les pouvoirs de cette solution chimique, composée précisément à 85 % d’huile, à 7,5 % de lidocaïne et à 7,5 % d’alcool. Ils ont eux aussi photographié leurs muscles déformés sur les réseaux sociaux.
L’un d’entre eux, Romario Dos Santos Alves, 25 ans, d’origine brésilienne, a même déclaré vouloir “ressembler à Hulk”… mais a frôlé l’amputation. Depuis plusieurs mois il consommait du Synthol,  et était même devenu dépendant à cette potion. Ses muscles étant très endommagés, les médecins ont souhaité lui couper les deux bras. Ils ont finalement opéré les muscles malades, mais le jeune homme ne retrouvera jamais une apparence physique normale.

Des embolies pulmonaires, des kystes, voire des AVC

Cet exemple extrême est heureusement isolé. Toutefois, les médecins s’alarment des risques que cette tendance peut provoquer chez les hommes pratiquant la musculation. Selon eux, le Synthol peut être à l’origine d’embolies pulmonaires, de lésions nerveuses, d’infections, de scléroses, d’accidents vasculaires cérébraux, de kystes remplis d’huile ou d’ulcères dans le muscle.

Pour l’haltérophile professionnel Kirill Sarychev, installé à Saint-Pétersbourg en Russie, le Synthol peut aussi être un remède psychologique. « Vous pouvez voir sur son visage, qu’il y a quelque chose de malsain dans tout ça, explique-t-il au Daily Mail, parlant du jeune homme surnommé “Popeye”. C’est une personne qui a besoin d’une aide médicale complexe, pas seulement pour soigner ses bras et désintoxiquer son sang, mais aussi pour un soutien psychiatrique. »

Pour des muscles sains, privilégiez la pratique d’une activité physique régulière, mais aussi des moments de repos, et surtout une alimentation saine et équilibrée.

Source

Articles liés :

Sport et intensité : attention aux efforts douloureux !

Antibiotiques : pourquoi peuvent-ils mettre notre santé en danger ?

90 médicaments inefficaces ou dangereux à éviter selon la revue Prescrire