in

Avant de réutiliser une bouteille en plastique, vérifiez son pictogramme !

© Pixabay

Si vous avez pour habitude de réutiliser vos bouteilles en plastique, vous allez sûrement vouloir investir dans une gourde réutilisable et sans PCB ou dans une carafe équipée d’un filtre au charbon actif ! Préférez un contenant en verre ou en inox pour éviter la migration de substances chimiques vers le contenu. Quels sont les risques pour la santé lorsque l’on réutilise une bouteille en plastique ?

Du plastique jusqu’au contenu : un cocktail toxique

Sept différents types de plastiques sont utilisés pour fabriquer les contenants de l’industrie alimentaire comme les bouteilles d’eau. Grâce au pictogramme triangulaire inscrit sur les bouteilles d’eau en plastique et au chiffre qu’il indique, vous pouvez savoir de quel type de plastique il s’agit. En fonction de ce chiffre, le niveau de toxicité des produits chimiques utilisés peut être plus ou moins élevé et dangereux pour la santé.

Le chiffre 1 représente le type de plastique le plus utilisé dans le monde pour fabriquer les bouteilles d’eau. Ce plastique contient un produit chimique, le « plyéthylène téréphtalate », qui peut diffuser du trioxyde d’antimoine dans le contenu des bouteilles en plastique réutilisées plusieurs fois. Or, à terme ce produit peut engendrer de sérieuses complications pour la santé.telles que des irritations de la peau ou des voies respiratoires, un dérèglement des menstruations ou des fausses-couches chez les femmes. Jetez ce type de bouteille après leur unique utilisation !

Les plastiques de type 2 et 4 sont également utilisés pour préparer les bouteilles d’eau mais ils ne représenteraient pas de danger pour la santé lorsqu’ils sont réutilisés plusieurs fois et sont 100% recyclables.

Les autres types de plastiques dangereux couramment utilisés

D’autres types de plastiques sont utilisés pour fabriquer des  contenants alimentaires ou cosmétiques : 3, 6 et 7. Ceux-ci seraient les plus dangereux pour la santé. On les retrouve dans :

  • les récipients alimentaires (bouteilles de ketchup…),
  • certains biberons, certaines bouteilles en plastique, les gourdes et les gobelets en plastique rigides,
  • les couverts et verres en plastique,
  • les emballages alimentaires (pots de yaourt,  boîte à œufs, films alimentaires…),
  • certains jouets,
  • les flacons et bouteilles de produits d’hygiène ou cosmétiques.

Le plastique de type 3 contient du PVC, lui-même composé de DEHA, de plomb, de cadmium ou d’autres substances toxiques dangereuses pour la santé et l’environnement.

Le plastique de type 6 comprend du polystyrène dans sa fabrication, qui contient du styrène, une substance toxique pour le cerveau et le système nerveux. Le plastique de type 7 contient du bisphénol A, accusé de perturber le fonctionnement hormonal et d’empêcher la production d’œstrogène chez la femme.

Source

Articles liés :

L’eau du robinet polluée aux micro-particules de plastique

Quand les perturbateurs endocriniens menacent l’intelligence de l’Homme…

Charbon actif : 10 bienfaits à connaître !