in

Le vélo est la forme de transport la plus saine en ville

© gpointstudio / iStock

Une étude publiée dans la revue Environment International et menée pendant deux ans par le Barcelona Institute for Global Health (ISGlobal) dans sept villes d’Europe révèle que le vélo serait le meilleur moyen de transport pour la santé. 

La recherche s’est intéressée aux habitudes de déplacement de 8 802 personnes habitant à Anvers, Barcelone, Londres, Örebro (en Suède), Rome, Vienne et Zurich. Les résultats ont montré que le cyclisme était le moyen de transport associé à un plus grand nombre de bienfaits pour la santé.
Lire aussi : Voitures en ville : les bienfaits de leur absence démontrés

Pédaler, c’est moins de stress et une meilleure vitalité

Les scientifiques ont demandé aux participants quels moyens de transports ils utilisaient (voiture, moto, transports en commun, vélo, vélo électrique ou marche à pied), ainsi que leur fréquence. Les sondés ont également été interrogés sur la perception de leur santé globale, leurs relations sociales, leur niveau de vitalité (en particulier leurs niveaux d’énergie et de fatigue).

Après 24 mois d’étude, le vélo s’avère être le moyen de transport le plus bénéfique pour la santé. Les répondants ont particulièrement noté que leur santé générale est meilleure grâce à la pratique régulière de la bicyclette, ils se sentent en outre plus en forme, moins stressés et ressentent moins de solitude que les automobilistes ou les personnes utilisant les transports en commun.

La marche à pied a également des effets positifs sur la santé

La marche à pied arrive en deuxième position. Elle est en effet associée à une bonne santé générale, à une bonne vitalité et à plus de contacts avec les amis et/ou la famille. « L’étude a permis d’analyser les effets des déplacements sur la santé de manière plus réaliste puisque les citadins d’aujourd’hui ont tendance à utiliser plusieurs moyens de transport », a commenté l’auteur Ione Ávila Palencia.

En revanche, l’étude a démontré que l’utilisation de la voiture et des transports en commun étaient associés à la perception d’une moins bonne santé générale. 

À noter que les conclusions furent similaires dans les sept villes européennes étudiées. Toutefois, il semblerait que les pourcentages de personnes qui se déplaçaient à vélo sont assez bas dans toutes les villes d’Europe, sauf aux Pays-Bas et au Danemark. Le travail de sensibilisation aux bienfaits du vélo reste donc essentiel.

Source

Articles liés :

Voici les 10 villes les plus polluées de France en 2018

Pollution aux particules fines : quels impacts sur la fertilité ?

6 bonnes raisons de vivre dans une maison à la campagne