,

Circoncision : quels effets sur la sexualité ?

Crédits : Nito100 - iStock

La circoncision serait l’opération chirurgicale la plus courante dans le monde. Elle consiste en l’ablation du prépuce, la peau qui recouvre le gland du pénis. Le plus souvent, cette opération est réalisée sur les enfants en bas âge mais elle peut aussi l’être sur des hommes adultes, par nécessité ou pour des motifs culturels ou religieux. L’anesthésie permet de ne pas ressentir la douleur pendant l’acte chirurgical. Quel est l’impact de la circoncision sur la sexualité de l’homme ? Pourquoi est-elle pratiquée ?

Circoncision : des motivations diverses

La circoncision est un acte majoritairement pratiqué pour des raisons religieuses par les Juifs et les Musulmans sur les nouveau-nés, et ce depuis des millénaires puisqu’on la pratiquait déjà dans l’Egypte antique.

Aux Etats-Unis par exemple, la circoncision est davantage culturelle, elle est conseillée par mesure d’hygiène intime car elle permettrait de limiter les risques d’infections et de maladies sexuellement transmissibles (IST, MST).

Enfin, la circoncision peut être médicalement nécessaire. Rarement, chez les petits garçons, le prépuce se rétrécit et empêche le décalottage du gland, un phénomène appelé le phimosis. Si le problème persiste après l’âge des 5 ans ou apparaît à l’âge adulte, la circoncision devient nécessaire.

Circoncision : quels effets sur la sexualité ?

Des effets positifs

Plusieurs études scientifiques ont montré que la circoncision contribue à améliorer l’hygiène du pénis et permet de réduire les risques d’infections et de maladies sexuellement transmissibles (IST, MST, balanite…).

Elle permettrait aussi de diminuer le risque de cancer du pénis et de contamination par le VIH (sida).

Après la circoncision, le gland est un peu moins sensible en début d’érection, permettant ainsi de retarder l’éjaculation et de faire durer les ébats.

Des impacts plus mitigés

À l’âge adulte, la circoncision modifie généralement la sensibilité au niveau du gland. Sans diminuer le plaisir, les sensations sont différentes d’après les témoignages d’hommes circoncis, qu’il s’agisse de masturbation, de pénétration ou de sexe oral.

Avant la circoncision, le décalottage, moment où le prépuce découvre le gland sous l’effet de l’érection, procure du plaisir car la zone est hypersensible. Mais après l’opération, cette hypersensibilité a tendance à diminuer au fil du temps car n’étant plus recouvert par le prépuce, le gland n’est plus protégé et humide, ce qui le rend moins sensible au début de l’érection.

Quand cette intervention est réalisée à l’âge adulte, il est recommandé au patient de ne pas avoir de relations sexuelles pendant 3 semaines à 1 mois. Au moment de la reprise des activités sexuelles, si une gêne pendant la pénétration est ressentie et persiste, consultez votre médecin.

Source

Articles liés :

Quelle est la taille moyenne et la longueur idéale du pénis ?

Boutons sur le pénis : sont-ils normaux ? Comment les éliminer ?

Pénis : 7 problèmes inquiétants qui peuvent arriver