in

Insolation : comment réagir en cas de coup de chaud ?

© Halfpoint / iStock
Insolation : comment réagir en cas de coup de chaud ?
noté 5 - 1 vote

En été, les coups de chaleur, voire les insolations, peuvent survenir à chaque instant en raison d’une trop importante exposition, d’un manque d’eau ou d’un coup de soleil qui tourne mal. Les jeunes enfants et les personnes âgées sont les plus sensibles aux grandes chaleurs. Comment reconnaître alors les symptômes de ce phénomène, et surtout quelle attitude adopter en cas d’insolation ? On vous dit tout !

Qu’est-ce qu’une insolation ?

Une insolation se définit comme un coup de chaleur provoqué suite à une exposition prolongée au soleil. Lorsque la température du corps n’est plus régulée et qu’elle augmente au-delà de 40°, on parle d’hyperthermie. L’organisme n’est donc plus capable de réguler sa température interne normale de 37°.

À quoi est-elle due ?

Ce coup de chaud peut possiblement survenir, par exemple dans une voiture, sous les toits en plein été, au cours d’une activité physique et bien sûr à la plage. Il est principalement dû à une exposition trop longue au soleil de la tête et du cou.
L’alcool est également un facteur de risque de déclencher une isolation, car il empêche le corps de réguler sa température.

Quels sont les symptômes d’une insolation ?

Les insolations se manifestent généralement par des symptômes visibles, mais ont parfois également de graves conséquences en interne :

  • Rougeurs au niveau du visage, tête très chaude ;
  • Vertiges, voire évanouissements ;
  • Déshydratation de la peau et du corps ;
  • Crampes ;
  • Maux de tête ;
  • Nausées, parfois accompagnées de vomissements ;
  • État de somnolence ;
  • Bourdonnements dans les oreilles ;
  • Tachycardie ;
  • Accélération de la respiration ;
  • Baisse de la tension.

Attention, au-delà de 40,5°, le risque devient mortel. En outre, si le coup de chaleur n’est pas pris en charge rapidement, il peut entraîner des troubles neurologiques, des atteintes aux reins et au cœur, ou des comas.

Que faire en cas d’insolation ?

henné plage soleil chapeau Docteur Tamalou
© Maryviolet /iStock

Afin d’éviter tout risque d’isolation, le premier réflexe à avoir reste de porter des vêtements fins, légers et clairs, ainsi qu’un chapeau, boire régulièrement, se mouiller la nuque et la tête de façon automatique toutes les heures.
Vous pouvez aussi utiliser un ventilateur pour réguler la température ambiante. Veillez aussi à ne pas pratiquer une activité physique en pleine journée : préférez la fraîcheur du matin.

Toutefois, si l’un de vos proches contracte une insolation, voici quelques recommandations essentielles à mettre en place :

  • Faites baisser la température de la personne. Pour cela, allongez-la dans un environnement ombragé et surtout aéré.
  • Donnez-lui à boire, sans que l’eau soit glacée sous peine de choc thermique avec l’organisme.
  • Passez un linge ou une serviette humide sur son front, ses tempes et sa nuque. Mettez-la sous la douche si nécessaire.

Si vous le pouvez, approchez un ventilateur près d’elle. L’insolation peut mener à des états de stress et d’angoisses : rassurez votre proche.
N’hésitez pas à appeler les urgences si les symptômes sont très importants, notamment chez les enfants : une hospitalisation peut être nécessaire en fonction du degré d’insolation du patient.

Quels sont les autres traitements existants ?

Non, les traitements médicamenteux sont déconseillés. En effet, l’aspirine et le paracétamol n’agissent pas sur la fièvre liée à l’insolation. Le paracétamol peut abîmer le foie déjà agressé par le coup de chaleur et l’aspirine peut entraîner des troubles de la circulation sanguine (hémostase).

Source

Articles liés :

5 conseils pour prévenir le cancer de la peau

7 choses indispensables à savoir sur la crème solaire

20 aliments qui aident à bronzer