in

La luxthérapie : quand la lumière vient à la rescousse

©️ huweijie07170 / Pixabay

La luxthérapie est utilisée depuis le début des années 80 pour traiter les dépressions saisonnières. Le docteur N. Rosenthal, utilisait la lumière vive dans ses traitements, et il découvrit le « désordre affectif saisonnier » (DAS). Aujourd’hui l’on utilise encore la lumière vive pour aider à se remettre d’un DAS. Cette solution naturelle qui ne présente aucun effet secondaire possède beaucoup d’avantages. Voyons-les pour nous aider à surmonter l’automne nouvellement arrivé.

Le désordre affectif saisonnier

Le désordre affectif saisonnier – ou DAS – n’est pas un simple “coup de moins bien” dû au changement de saison. C’est un réel désordre qui peut être psychologiquement profond.
Afin de repérer le DAS il faut réunir certaines conditions :

  • Des épisodes dépressifs majeurs et récurrents qui apparaissent à l’automne ou à l’hiver et qui s’estompent au printemps ou à l’été. Ces épisodes dépressifs doivent être présents durant deux années.
  • Il ne faut pas que d’autres troubles psychiques soient présents. Autrement dit, une autre maladie ne doit pas pouvoir expliquer cette atteinte de votre humeur.
  • Vous devez voir des effets d’asthénie (moins de force qu’avant), d’humeur triste, d’anxiété, d’irritabilité.
  • Plus rarement vous pouvez également voir apparaître de l’hypertension, des crises de boulimies sucrées et une prise de poids.
  • Un impact sur le sommeil non négligeable, avec un sommeil plus long et de mauvaises qualités, en plus de somnolence durant la journée.

Le DAS touche 4% à 5% de la population et majoritairement des femmes.

Pourquoi utiliser la lumière vive ?

Dans les pays nordiques où le blues hivernal (forme moindre du DAS) touche 25 % de la population, l’utilité de la lumière vive est reconnue. En effet, des bars de lumières ont été créés pour contrer les effets néfastes de l’hiver sur l’humeur.
La lumière vive est un traitement reconnu, elle est même utilisée dans les hôpitaux. Depuis ses débuts, ses effets ont été étudiés afin de comprendre les mécanismes qu’un tel procédé mettait en jeu pour nous faire du bien. Ces études ont également servi à améliorer l’efficacité de la luxthérapie.
Toutefois, la lumière vive n’est pas utilisée pour se substituer à la lumière naturelle. Au contraire, elle est utilisée en complément, lorsque le soleil vient à manquer. Vous pouvez vous en servir le matin, de préférence lorsque le soleil est déjà levé. Trente minutes à deux heures suffisent.

soleil-femme-pixabay
Crédits : Pixabay

Quand la lumière agit sur le corps

La luxthérapie va agir sur les problèmes, les dérèglements de la chronobiologie humaine. Autrement dit, la lumière vive va avoir une action sur les cycles, le temps, les rythmes du corps humain. Le rythme circadien (la façon dont notre corps vit les 24 heures d’une journée) va surtout bénéficier de ce traitement naturel. La température et la sécrétion d’hormones vont aussi être impactées par la luxthérapie.
En effet, lors de ce traitement vous allez réguler la sécrétion de cortisol et de mélatonine. La production de cette dernière est déréglée chez les patients qui souffrent de DAS.

À bas le stress

Une action sur le sommeil

La lumière vive régule donc un bon nombre de facteurs, ce qui est très utile sur les troubles du sommeil où l’endormissement se fait trop tard ou trop tôt.
La luxthérapie va donc permettre de remettre l’horloge biologique en place, favorisant la qualité du sommeil, et donc l’efficience lors de la journée.

À lire aussi : Se lever de bonne humeur : 10 choses à faire

Travail, poids et alimentation au regard de la lumière

Être exposé à la lumière vive au travail améliorerait la qualité de vie, mais également la vigilance. De plus, par l’action sur la production de cortisol, une diminution du stress est notable.
Au même titre que de l’exercice physique, la lumière aurait un impact sur l’énergie de la personne et ainsi, sur la perte de poids.
Enfin, une étude japonaise a montré un impact positif de la luxthérapie sur le traitement de troubles alimentaires telle que la boulimie.

Pour finir

La luxthérapie est un traitement naturel ne présentant aucun effet secondaire. Les lampes sont équipées de filtres anti-UV. La seule contrindication concerne les personnes ayant des problèmes tels qu’une cataracte.
Votre ordonnance : Trente minutes à 2 heures, de préférence le matin, ou une lampe de posée au bureau, ou encore un réveil simulant le levé et le couché du soleil.

Fiat Lux

Source

Articles liés :

Pourquoi vous devriez faire des bains de forêt

La plante qui combat le stress naturellement : le houblon

Quels effets et comment se protéger de la lumière bleue ?