in

La vessie hyperactive : causes, symptômes et traitements

©️ lumpi / Pixabay
La vessie hyperactive : causes, symptômes et traitements
noté 5 - 1 vote

Vous avez des envies soudaines et incontrôlables d’uriner, et cela sans que votre vessie soit pleine ? Peut-être souffrez-vous d’une vessie hyperactive ? Ce trouble constitue une incapacité à gérer sa vessie et ses envies d’uriner. Une vessie peut contenir entre 400 et 600 millilitres d’urine au maximum, mais avec une vessie hyperactive, ce maximum n’est jamais atteint. Les envies peuvent arriver n’importe quand. Le matin, le midi, le soir, ou même la nuit! Et si vous n’urinez pas : c’est la fuite assurée. Aujourd’hui, voyons les causes, les symptômes et les traitements de la vessie hyperactive.

Les causes de la vessie hyperactive

La vessie hyperactive est causée par un serrement des parois de la vessie. C’est ce resserrement qui cause l’envie d’uriner. Dans le cas d’une hyperactivité, le resserrement des parois est très fréquent et ne peut pas être contrôlé.
Pour qu’une envie normale ait lieu, les deux muscles de la vessie rentrent en jeu. Ce sont l’urètre et le detrusor (partie interne de vessie). Si la vessie est pleine, le detrusor se contracte, et une envie se fait sentir. Si ce muscle se met à dysfonctionner, l’envie se ferra constamment et sans raison.
Même si tout le monde peut souffrir de ce trouble, les femmes sont très touchées. Les personnes âgées également puisque leurs muscles sont plus faibles et que les contrôler devient fastidieux.

À lire aussi : Comment analyser votre urine pour savoir si vous êtes en bonne santé

Les facteurs aggravants

Certains facteurs peuvent favoriser l’apparition de ce trouble comme :

  • Une infection urinaire ;
  • Une surconsommation de boissons caféinées ;
  • La présence de calculs rénaux ;
  • Des troubles du système nerveux.

Il est aussi à noter que l’état psychique joue énormément sur la zone génitale-urinaire. Une personne stressée en permanence pourra présenter le cas d’une vessie hyperactive.

cystite - vagin - urinaire - Voyagerix - iStock
© Voyagerix / iStock

Quels sont les symptômes d’une vessie hyperactive ?

Une vessie hyperactive présente plusieurs symptômes :

  • Envies d’uriner très fréquemment même si la vessie n’a pas atteint ses capacités maximales ;
  • Des fuites urinaires et une incontinence si la personne n’a pas la possibilité de se rendre aux toilettes, ce qui génère de l’angoisse intense.
  • Un besoin impérieux (que l’on ne peut retenir) de se rendre aux toilettes régulièrement, avec l’appréhension de devoir uriner à un moment inadéquat.

On notera encore une fois l’importance de l’état émotionnel. La personne ressent beaucoup d’angoisse si elle ne peut pas uriner, si elle ne trouve pas de lieu proche, et elle panique à l’idée de se faire dessus. De plus, plus la peur prendra de la place, plus les symptômes s’aggraveront.

Traiter une hyperactivité de la vessie

Il est possible de traiter une vessie hyperactive ou de faire diminuer ses symptômes :

  • Faire des exercices de rééducation de la vessie ;
  • Prendre des médicaments spécifiques afin de réduire le nombre d’envies ;
  • Faire une injection de toxine botulique au niveau du muscle de la vessie pour garder plus d’urine ;
  • Stimulation du nerf tibial, qui joue un rôle important dans la gestion de la vessie ;
  • Prendre du gosha-jinki-gan, un mélange japonais reconnu pour réduire les envies d’uriner.

Avec quoi, un suivi thérapeutique peut être engagé.
Pour limiter l’apparition du phénomène, privilégiez les boissons hydratantes (c’est capital) et limitez votre consommation de produit comme l’alcool, les boissons caféinées ou gazeuses, le chocolat, le vinaigre ou les épices. Évitez également de boire après le repas et urinez avant de dormir.

Sources

Articles liés :

Arrêter de porter une culotte la nuit : voilà pourquoi

Prostate : 10 choses à savoir

Cystite : causes, symptômes et remèdes naturels