in

Listériose : symptômes et conseils de prévention (alimentation)

charcuterie
© Pixabay
Listériose : symptômes et conseils de prévention (alimentation)
noté 5 - 1 vote

L’Institut Pasteur définit la listériose comme “une infection grave d’origine alimentaire due à la bactérie Listeria monocytogenes”. Cette infection peut déclencher une septicémie, voire une infection du système nerveux central. Le risque est particulièrement élevé chez la femme enceinte, car la listériose peut provoquer une fausse couche, un accouchement prématuré ou une infection néonatale grave.

Une maladie rare mais grave

En France, la maladie est rare mais mortelle dans 20 à 30% des cas survenant en dehors de la grossesse.

La bactérie Listeria monocytogenes, à l’origine de la listériose, se trouve généralement dans l’eau, le sol ou les végétaux, elle peut donc facilement coloniser les sites de fabrication des aliments. Lorsqu’elle contamine des aliments, elle peut être à l’origine d’infections ou d’intoxications alimentaires.

Listériose : quels sont les symptômes ?

Voici les signes et symptômes associés à la listériose et à la septicémie, d’après une étude menée au Centre national de référence Listeria en lien avec Santé publique France :

Chez l’adulte :

  • infection du sang (septicémie), voire du système nerveux central,
  • méningo-encéphalite (infection des méninges et du cerveau).

Chez la femme enceinte :

  • contractions,
  • fatigue, épisode grippal.

L’infection est en général sans conséquence pour la santé de la mère mais elle peut provoquer une fausse couche ou un accouchement prématuré.

Chez le nouveau-né :

  • prématurité,
  • septicémie,
  • infection pulmonaire, neurologique et parfois cutanée.

Consultez immédiatement un médecin si vous constatez l’apparition de tels symptômes.

Un traitement antibiotique est plus efficace lorsqu’il est administré rapidement. Toutefois, dans certains cas, l’évolution de l’infection peut être fatale.

Listériose : conseils de prévention

Corinna Barbara – Pixabay

Les aliments congelés ou frais présentent davantage de risques d’exposition à la bactérie Listeria monocytogenes que d’autres, car le développement de celle-ci est favorisé par l’allongement ou le non-respect en général de la chaîne du froid.

D’après l’Institut Pasteur, en France, les aliments les plus fréquemment contaminés par Listeria monocytogenes sont :

  • les charcuteries cuites (langue, tête, rillettes),
  • les produits de saurisserie,
  • les graines germées réfrigérées,
  • les produits au lait frais (fromages à pâte molle et au lait cru).

Il est recommandé aux personnes à risque (“femmes enceintes, personnes âgées, personnes immunodéprimées, par un traitement immunosuppresseur ou par une pathologie telle qu’un cancer, une cirrhose, un diabète, etc.”) d’éviter la consommation :

  • des produits de charcuterie en gelée, de rillettes, pâtés, foie gras,
  • de fromages au lait cru, fromages à pâte molle,
  • de poissons fumés, coquillages crus, surimi, tarama,
  • ou de graines germées crues…

De même, l’Institut Pasteur conseille de :

  • bien cuire les aliments d’origine animale,
  • enlever la croûte des fromages,
  • laver soigneusement les légumes et les herbes aromatiques,
  • recuire jusqu’à ébullition les produits achetés et prêts à consommer.

Il rappelle les règles habituelles d’hygiène alimentaire :

  • réchauffer les restes alimentaires et les plats cuisinés avant consommation immédiate,
  • nettoyer le réfrigérateur 2 fois par mois et le désinfecter avec du vinaigre blanc,
  • vérifier la température du réfrigérateur (4°C),
  • respecter les dates limites de consommation,
  • après la manipulation d’aliments non cuits, se laver les mains et nettoyer les ustensiles et les surfaces de cuisine qui ont été en contact avec ces aliments.

Pour information, l’Institut Pasteur recherche des donateurs pour poursuivre ses recherches sur les maladies et les vaccins, de même que les hôpitaux ont besoin de donateurs pour la banque de sang, dont les réserves sont dramatiquement faibles.

Source

Articles liés :

10 erreurs à éviter pour décongeler des aliments

Salmonellose : l’une des principales causes d’intoxication alimentaire

8 habitudes ou comportements alimentaires à risques