in

Pénis : les 5 grands types de verges à connaître

rédits :Andrii Zastrozhnov/ istock

D’après le directeur général de Imedicare LTD, une entreprise spécialisée dans le traitement des dysfonctionnements érectiles, au moins 5 types de formes de pénis pourraient exister chez l’homme. Dans cette liste, nous passerons en revue les catégories les plus courantes jusqu’aux plus originales. 

Le pénis en forme de crayon

Commençons d’emblée ave l’une des formes les plus populaires : le pénis “crayon”. L’image est assez représentative. Il serait uniforme dans son épaisseur sur toute sa longueur, avant de rétrécir au niveau de gland comme la “pointe” d’un crayon. Il permet de pratiquer et de s’adapter à toutes les positions sans provoquer de douleurs.

crayons-papier
Crédits :Blue Planet Studio/ istock

La saucisse

Continuons dans les images avec le pénis en forme de saucisse. Egalement très courant, il ressemble beaucoup à la première catégorie par son uniformité. Cependant, cette dernière se poursuit avec le gland. Concernant la taille, elle est située dans la moyenne : ni trop grand, ni trop petite. Une variante existe, plus grosse, que l’on nomme “concombre”.

saucisse
Crédits :vikif/ istock

Le pénis courbé

Cette forme concerne entre 10% et 20% des hommes. Dans cette catégorie, le pénis peut avoir tendance à se courber légèrement, généralement de 5 à 6 degrés. Habituellement, cette faible inclinaison permet d’atteindre plus facilement le point G. En revanche, si cette courbure est plus marquée, entre 30 et 60 degrés pendant l’érection,  vous souffrez peut-être de la maladie dite de La Peyronie.

Crédits :Alison Taylor Photograpy/ istock

Le pénis en forme de cône

Une autre forme qui peut être problématique. En effet, cette famille de pénis est caractérisée par un rétrécissement progressif et continu du pénis, de sa base jusqu’au gland. Les causes peuvent être multiples. Il peut s’agir d’une phimosis ou bien d’un resserrement du prépuce gênant l’étirement de la verge.

cone-glace
Crédits :InspirationGP/ istock

Le champignon

Environ 20% des hommes auraient ce qu’on appelle un pénis en forme de champignon. Ici, le gland est surdéveloppé, ce qui a pour conséquence d’entraîner une pénétration plus délicate.

champignon
Crédits :Elen11/ istock