in

Si nous rencontrions bientôt le premier extraterrestre ?

espace Pexels / Pixabay
© Pexels / Pixabay
Si nous rencontrions bientôt le premier extraterrestre ?
noté 3 - 2 vote[s]

Vous avez été bercé par les sagas Star Wars, Star Trek, et tous les autres films de science-fiction en pleins essors depuis des décennies ? Vous avez toujours rêvé de rencontrer un extraterrestre ? Votre rêve va peut-être bientôt devenir une réalité ! On vous explique pourquoi.

Une startup aux grandes ambitions

L’entreprise SpaceLife Origin s’est armée de scientifiques très qualifiés pour une raison des plus déconcertantes : faire accoucher des femmes dans l’espace.

À 400 kilomètres de hauteur, dans un environnement hostile qui n’a rien à voir avec ce que nous connaissons, un accouchement peut paraître l’idée la plus saugrenue qui soit. Pourtant, c’est bel et bien le projet de cette entreprise basée aux Pays-Bas, qui recherche actuellement des volontaires.

Comment les choses se passeraient-elles ?

Conception spatiale

SpaceLife Origin déclare que leurs scientifiques travaillent sur la mise au point d’un « incubateur d’embryons spatial ». Celui-ci devrait être envoyé dans l’espace pour permettre la transplantation d’ovule et de sperme humain.

Dans l’incubateur, les ovules seront fécondés, puis, dans un délai de 14 jours, celui-ci fera le trajet retour en direction de la terre ferme. Les ovules pourront alors être inséminés chez des femmes évidemment volontaires. Cela peut sembler fou, mais l’idée devrait être appliquée pour 2021.

cherylholt Pixabay
© cherylholt / Pixabay

Accoucher d’un extraterrestre

Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? La startup a aussi pour projet de faire accoucher des femmes dans l’espace. Celles-ci seraient envoyées à bord d’une capsule spatiale aux côtés d’une « équipe médicale de renommée mondiale, pour donner naissance au tout premier bébé extraterrestre connu de l’histoire de l’humanité » comme le rappel LCI.

Au final, cette mission durerait entre 24 à 36 heures, avec un « processus soigneusement préparé et surveillé » afin de réduire « tous les risques possibles (…) pour la mère et l’enfant », affirme SpaceLife Origin. L’entreprise envisage d’ailleurs d’envoyer dès 2024 une ou plusieurs femmes volontaires pour leurs accouchements, relève le site The Atlantic.

Une entreprise pessimiste

Surfer sur la vague des « prepers », la communauté survivaliste, tel est finalement le crédo de la startup. Ces hommes et ces femmes qui dépensent de milliers, voir des millions, de dollars pour se protéger de la fin du monde, serait d’après Egbert Edelbroek, l’un des porte-paroles de la société, près a tenté l’expérience. Mais ce n’est pas tout puisque celui-ci déclare aussi avoir rencontré des femmes susceptibles d’enfanter dans l’espace uniquement pour revendiquer le titre historique de « première mère d’extraterrestre ».

apocalypse TheDigitalArtist / Pixabay
© TheDigitalArtist / Pixabay

Egbert Edelbroek, a également déclaré que l’accouchement spatial était finalement une police d’assurance pour l’humanité. Il espère que l’espèce humaine quittera le monde et s’installera ailleurs le jour où la Terre ne pourrait plus garantir notre survie.

Quand pourrons-nous réellement assister à tout cela ? Telle est la question. Pour le moment, continuons à garder les pieds bien ancrés sur la terre ferme, cela vaut peut-être mieux.

Source

Articles liés :

Insolite : à quoi ressemble la psychologie de Winnie l’Ourson ?

Que se passe-t-il après l’accouchement ?

Les questions les plus fréquemment posées à Google sur la grossesse


Valentin Perouze, rédacteur santé

Écrit par Valentin Perouze, rédacteur santé

Passionné par les comportements humains depuis l'enfance, je me suis naturellement tourné vers la psychologie, le bien-être et la santé mentale en général.
Formé et diplômé en psychosomatique, j'aime comprendre comment le corps parle et s'exprime au travers des maladies.
Sur le site Docteur Tamalou, je vous transmets mes découvertes sur les médecines et les remèdes naturels qui sont pour moi des choses essentielles.