in

Troubles bipolaires : causes, symptômes et traitement

© iStock
Troubles bipolaires : causes, symptômes et traitement
noté 5 - 1 vote

Aujourd’hui, les troubles bipolaires sont de plus en plus fréquents. Mais quels en sont les symptômes ? Pourquoi une grande partie des patients restent-ils sous-diagnostiqués alors que des traitements existent ? Voici quelques éléments de réponse.

Un diagnostic difficile

Les troubles bipolaires toucheraient plus de 3% de la population française. Ils consistent en une succession de phases dépressives (idées noires, perte d’intérêt pour des passions…) et d’excitation souvent sans limite (qui se caractérise par une hyperactivité, une euphorie inhabituelle et volubile).

Généralement, le délai entre l’apparition des premiers symptômes et la mise en place du traitement est de 5 à 10 ans. On estime qu’environ 26 % de ces malades ne seraient pas diagnostiqués, si bien que 40 % des dépressifs sont en réalité des bipolaires qui s’ignorent.

Un risque grave pour la vie

Le délai de prise en charge de la maladie est trop long, et c’est bien là le principal risque pour la vie de la personne qui souffre de troubles bipolaires.

En effet, 15 % des hommes et 22 % des femmes bipolaires mettent fin à leur jour par le suicide, 25 à 50% font une tentative de suicide, avec des séquelles diverses.

Des symptômes difficiles à reconnaître

On confond souvent les symptômes des troubles bipolaires à ceux de la dépression :

  • accès dépressif,
  • accès de joie et de bonne humeur
  • fatigue passagère.

La prise en charge du malade par un médecin psychiatre ou psychologue reste essentielle. Il pourra éventuellement prescrire un traitement.

burn-out parental psychiatre docteur Tamalou
© GeorgeRudy / Pixabay

Peut-on prévenir la maladie ?

Il est impossible de prévenir les troubles bipolaires, mais des habitudes et une hygiène de vie peuvent limiter la gravité des symptômes, notamment en stabilisant l’humeur :

  • Avoir un rythme régulier de sommeil et des nuits suffisamment longues ;
  • Pratiquer une activité physique régulière ;
  • Éviter la consommation de tabac, de cannabis, d’alcool et de drogues ;
  • S’entourer et d’essayer de fuir les situations génératrices de stress (ou s’y préparer).

Existe-t-il des traitements ?

Le traitement des troubles bipolaires vise deux objectifs : l‘atténuation des symptômes en cas d’épisode aigu (qu’il soit maniaque ou dépressif), et la prévention des rechutes, en stabilisant l’humeur à long terme.

La prise en charge repose en principe sur une équipe pluridisciplinaire (associant médecin traitant, psychiatre et psychologue). Un soutien est également conseillé pour l’entourage immédiat du patient, pour qui la maladie est éprouvante et déstabilisante.

Le traitement est très souvent médicamenteux, mais il peut aussi conduire à une hospitalisation. Dans des cas graves de patients maniaques ou dépressifs, – notamment lors d’idées suicidaires ou que le comportement est “débridé” – une hospitalisation est nécessaire, car le patient lui-même et son entourage pourraient être en danger.
Le suivi psychologique est recommandé en complément du traitement pharmacologique.