in

8 raisons d’essayer l’hypnose médicale

© Studio Grand Ouest / iStock

Reconnue depuis 2005 par l’Ordre des médecins, enseignée dès 2001 à la faculté de médecine, l’hypnose qui fait toujours plus d’adeptes, peut s’avérer complémentaire aux traitements traditionnels. Par le biais d’un souvenir agréable ou d’une simple conversation, elle permet de reconditionner son inconscient. Pour guérir d’une addiction ou améliorer sa sexualité : l’hypnose médicale semble avoir fait ses preuves pour plusieurs pathologies.

De plus en plus utilisée par les professionnels de santé, l’hypnose est devenue un véritable outil thérapeutique, à l’instar des plantes médicinales et leurs huiles essentielles.

1. Atténuer la douleur

En se concentrant sur certaines zones spécifiques du cerveau, l’hypnose fait travailler l’imaginaire via des jeux mentaux (déplacement de la douleur vers un autre point, par exemple).
Elle a démontré ses bienfaits lors de douleurs aiguës ou chroniques, en particulier lors de l’accouchement ou les cancers. Elle donnerait aussi de bons résultats dans le traitement des migraines, des maux de dos, de douleurs neurologiques ou de rhumatismes.

2. Arrêter de fumer

L’hypnose serait particulièrement bienfaitrice pour soigner les troubles de comportement, notamment les addictions au tabac, au cannabis, à l’alcool, mais aussi envers le gras, le sucre, les jeux ou l’addiction à l’ordinateur.
Cette méthode thérapeutique a pour objectif de réduire la dépendance psychologique par le dégoût du tabac. Une seule séance peut suffire à vous guérir.

L’hypnose est conseillée à tous les fumeurs, quelle que soit leur dépendance ou l’ancienneté de leur tabagisme. Une condition tout de même : s’être engagé à vouloir définitivement arrêter de fumer.

3. Réduire son stress

L’hypnose médicale peut être d’une grande aide pour lutter contre le stress, les insomnies ou les migraines qui lui sont liées. Une séance de 15 min permet de faire baisser de moitié les hormones du stress et l’adrénaline.
En effet, l’hypnose aide à restructurer ses pensées et à mieux contrôler ses émotions négatives. Elle est alors recommandée lors de TOC, de phobies voire même dans des cas de dépression.

4. Améliorer sa vie sexuelle

Les troubles sexuels sont généralement motivés par des facteurs psychologiques. L’hypnose médiale aide à les saisir et les dépasser.
La stratégie thérapeutique repose sur la visualisation d’une pénétration ou d’une érection, ou sur des suggestions indirectes (métaphores). Le but de l’exercice, désactiver les freins au désir et au plaisir, désamorcer l’obsession de l’échec, ainsi que reconstruire l’image de soi, en chassant les pensées négatives.

À noter que l’hypnose convient aussi bien aux hommes comme aux femmes dans le traitement d’une baisse de libido ou d’impuissance.

hypnose médicale docteur Tamalou
© CHRU Tours / Youtube

5. Booster sa fertilité

Plusieurs études montrent que l’hypnose médicale joue un grand rôle dans les grossesses et l’implantation d’embryons. Les femmes qui ont des difficultés pour concevoir un enfant peuvent consulter, ainsi que celles souffrant de douleurs gynécologiques, telles que des troubles mammaires, vulvaires, vaginaux ou menstruels.

L’hypnose se concentrera sur la diminution du stress et de la peur liés à la grossesse, l’accouchement et l’après-naissance. Deux techniques sont régulièrement employées : la visualisation et la futurisation.

6. L’hypnose médicale pour anesthésie légère

Certains hôpitaux, cliniques et même des centres anti-cancéreux utilisent l’hypnose lors d’opérations du cancer du sein, notamment. Elle évite l’anesthésie générale, ses effets secondaires et ses complications. L’hypnosédation combine l’hypnose à de faibles doses d’anesthésie locale, ce qui permet à la personne opérée de rester consciente, alors que son esprit est focalisé sur un monde virtuel dans lequel elle ne ressent ni stress, ni douleur.

Cette méthode s’avère particulièrement efficace sur des patients fragiles, présentant des contre-indications à l’anesthésie générale, ou pour traiter une intervention de la thyroïde ou une hernie.

7. Soigner des problèmes de peau

L’hypnose fonctionne également en dermatologie. Elle contribue à traiter les lésions cutanées et les démangeaisons qu’elles provoquent. Pour les problèmes de peau, l’hypnose est pratiquée selon la suggestion et l’imagerie qui ont pour objectif de calmer les effets de la maladie de peau, stimuler la cicatrisation en activant le système immunitaire, réduire le stress et la sensation de mal-être qui l’accompagne.

L’hypnose médicale peut soulager l’acné, l’eczéma, l’urticaire, l’herpès et le zona. Des recherches ont aussi montré les effets positifs de l’hypnose dans le traitement du psoriasis et des verrues.

8. Perdre du poids

Cette méthode naturelle peut enfin s’appliquer pour une perte de poids. En complément d’un suivi médical réalisé par un nutritionniste ou un diététicien, un hypnothérapeute peut aider son patient à travailler sur des habitudes alimentaires inadaptées, ou à induire la pratique d’une activité physique.

Les enfants aussi peuvent être soignés par l’hypnose

Les enfants seraient plus réceptifs que leurs aînés à l’hypnose. Cependant, les techniques utilisées sont un peu différentes, surtout sur chez les tout-petits. Elles reposent essentiellement sur la distraction (faire des bulles, gonfler un ballon, jouer avec une marionnette…). Si l’hypnose se révèle efficace pour la pose d’une sonde gastrique ou d’une perfusion par exemple, elle peut être utile pour guérir des peurs liées à des cauchemars. Deux ou trois consultations suffisent, dont des résultats visibles dès la première séance.

Source

Articles liés :

L’hypnose médicale fonctionne-t-elle vraiment ?

5 remèdes naturels efficaces dans le traitement du syndrome du côlon irritable

Découvrez les bienfaits de 20 médecines douces