in

11 causes possibles à l’origine de la mauvaise haleine

© iStock
11 causes possibles à l’origine de la mauvaise haleine
noté 3.3 - 8 votes

On estime qu’environ 20% de la population serait concernée par un problème de mauvaise haleine. Au-delà du fait que cette haleine désagréable peut être gênante pour soi et pour les autres, elle peut également être le signe de problèmes de santé ou de maladies plus graves. 

1) Un problème de gencives

Il peut s’agir soit d’une gingivite, soit d’une parodontite. La gingivite est une inflammation de la gencive causée par l’infiltration de bactéries qui s’infiltrent dans la racine de la dent et la détruisent. La grossesse, le tabac et la ménopause peuvent avoir déclenché une gingivite. Si elle n’est pas traitée à temps, la gingivite peut se transformer en parodontite. Dans ce cas plus grave, les gencives sont tellement affectées que les dents peuvent se déchausser. Ce sont les bactéries non éliminées qui sont donc souvent à l’origine de la mauvaise haleine.

Prenez soin de votre hygiène bucco-dentaire pour prévenir l’apparition de la gingivite. Voici comment éliminer votre plaque dentaire avec un ingrédient naturel, ainsi que 10 astuces naturelles pour ne plus avoir mauvaise haleine.

2) Des bactéries sur la langue

Les mauvaises odeurs peuvent aussi provenir du dessus de la langue et des bactéries qui y ont élu domicile. Mal irrigué par la salive, le dessus de la langue peut accumuler les bactéries qui se putréfient, ce qui cause la mauvaise odeur de l’haleine.

Faites deux bains de bouche par jour pendant 7 jours le temps d’éliminer ces bactéries.

3) Un abcès ou une carie

Les caries et les abcès peuvent être de véritables nids à bactéries. Consultez votre dentiste régulièrement afin de réaliser un bilan dentaire, environ tous les 6 mois à tous les ans, il détectera les dents malades ou cariées et pourra les soigner. Faites des bains de bouche réguliers.

4) Vos prothèses dentaires sont-elles propres ?

Si elles sont mal nettoyées ou portées trop longtemps, des bactéries peuvent se nicher dans les prothèses dentaires et donc être à l’origine de mauvaises odeurs buccales.

Adoptez une hygiène irréprochable de vos prothèses dentaires, ne vous couchez pas avec la nuit et ne les portez pas plus de 24 heures d’affilée.

5) L’acidité gastrique

Il peut y avoir un problème au niveau de la valve entre votre estomac et votre œsophage, causant une acidité dans l’estomac qui remonte en position couchée, souvent la nuit.

Consultez un ORL qui va d’abord examiner vos cordes vocales. S’il les juge trop rouges et gonflées sur leur partie postérieure, ce peut être le signe d’un reflux gastro-œsophagien. Il pourra alors vous prescrire un traitement anti-reflux ou anti-sécrétoire d’acide.

6) Les amygdales

Chez les patients jeunes de 20 à 30 ans, les amygdales constituent des cavités ou des poches dans lesquels se nichent des germes à l’origine de la mauvaise odeur buccale. Les résidus alimentaires viennent s’agglutiner à cet endroit puis ils fermentent et forment une pâte blanchâtre appelée le caséum.

Consultez votre dentiste et prenez rendez-vous à l’hôpital ou avec un professionnel pour une ablation partielle ou totale des amygdales. L’opération s’effectue au laser, en ambulatoire, ou par chirurgie sous anesthésie générale, avec une hospitalisation d’au moins deux jours.

7) Les sinus

Encore elles ! Des bactéries peuvent se nicher au fond des sinus, notamment par exemple lorsque le dentiste utilise un soin à base de pâte. Des résidus de cette pâte peuvent rester coincés plusieurs jours ou semaines et provoquer une prolifération des bactéries, en dégageant une odeur désagréable. De plus, un écoulement peut descendre dans la bouche.

Consultez un ORL qui examinera vos sinus et votre gorge par un examen clinique et fibroscopique.

8) Les médicaments

Certains traitements et médicaments peuvent assécher la bouche, tels que les antihistaminiques, les antidépresseurs, les antipsychotiques et les anti-hypertenseurs. Ils ont une action sur le système nerveux parasympathique qui commande les glandes salivaires. Riche en substances antibactériennes, la salive n’irrigue plus suffisamment la bouche et les bactéries se multiplient, d’où la mauvaise haleine.

9) Un problème de foie

Si votre foie a tendance à faire des caprices, sachez que des repas trop lourds et la fatigue peuvent provoquer une halitose, souvent causée par la consommation d’aliments contenant de l’azote, comme les protéines. L’azote est éliminé par le foie et les reins mais quand le foie est défectueux, il ne peut pas le faire, donc l’azote remonte de l’estomac pour être évacué par la bouche.

Consultez un gastroentérologue qui prescrira un bilan sanguin pour repérer les enzymes hépatiques dans le foie.

10) Le cycle pré-menstruel

Avant les règles, les hormones se dérèglent chez la femme, et peuvent notamment entraîner l’apparition d’une plaque dentaire plus importante qui favorise la prolifération des bactéries, à l’origine de la mauvaise haleine.

Adoptez une hygiène dentaire et buccale irréprochable.

11) Les régimes protéinés

Même s’ils sont efficaces pour perdre du poids, ces régimes protéinés favorisent la mauvaise haleine. Les viandes, poissons, laitages, ou les œufs ne contiennent quasiment pas de glucides. Or sans glucides, l’organisme va brûler les graisses et libérer des déchets (corps cétoniques) dans le sang. Ces corps étant très volatiles, ils peuvent se dégager via les voies respiratoires et provoquer une mauvaise haleine.

Source

Articles liés :

6 astuces à connaître pour savoir si vous avez mauvaise haleine et régler le problème

Voici pourquoi vous devriez boire un jus de citron tous les matins

Orthodontie : dans quels cas envisager un traitement ?