in , ,

5 bienfaits de la respiration holotropique

La respiration holotropique est une technique de respiration qui existe depuis le début des années 80 et qui a été inventée par le Docteur Stanislav Grof. Mise en place dans un cadre thérapeutique, il s’agit d’un travail introspectif combiné à des séquences musicales qui place le patient dans un état de conscience altérée lui permettant de recueillir et de revivre les événements passés. Découvrez cinq bienfaits de la respiration holotropique.

1. Réduit l’anxiété et les insomnies

Les muscles sont relâchés après les séances, le corps et l’esprit plus détendus. Le bien-être psychique agit sur le bien-être physique et inversement. Vous vous endormirez plus facilement et le sommeil sera de meilleure qualité. Vous serez donc plus en forme et moins réceptif aux sources négatives environnementales. Votre anxiété quotidienne devrait donc décroître.

2. Augmente la confiance en soi et l’estime de soi

L’adage « connais-toi toi-même » convient parfaitement aux bienfaits de cette pratique sur la confiance et l’estime de soi. La respiration holotropique permet de se recentrer sur soi tout en restant connecté à ce qui vous entoure. Cela permet notamment aux personnes ayant une faible estime d’eux-mêmes de se retrouver et se recentrer. La perception de soi en ressort généralement grandit.

Portrait of a young woman showing her arm and strength
Crédits : IStock / CarlosDavid.org

En pratique, le travail de respiration holotropique s’effectue en groupe sur des séances de trois à quatre heures. Dans une approche thérapeutique, la séance se déroule toujours de la même manière. Les patients sont d’abord plongés dans un état de relaxation intense grâce à la respiration. Une musique percutante les accompagne. Les patients sont ensuite dans un état de conscience altérée et c’est le moment où les émotions, les sensations, les souvenirs et les expériences passées ressurgissent. Puis enfin, le patient revient à lui et est invité à raconter ou dessiner ce qu’il a vécu afin de le modéliser dans la réalité.

3. Traiter un traumatisme

Complémentaire à une psychothérapie, la respiration holotropique permet de travailler sur les traumatismes passés comme les accidents, les opérations ou les agressions. L’un des objectifs de cette respiration est de faire remonter au conscient des expériences passées afin de trouver des clés pour les résoudre dans le présent. Les forces comme les faiblesses sautent aux yeux et deviennent des atouts dans la guérison.

4. Le lâcher-prise

Beaucoup de personnes n’arrivent pas à lâcher prise et ont besoin de tout contrôler. Cette attitude est très fatigante, tant pour le corps que pour l’esprit. La respiration holotropique, à l’image de ce que peut être la sophrologie, permet de laisser de côté ses problèmes et de se concentrer sur soi. La détente apportant un bien-être physique, vous aurez plus de facilité ensuite à effectuer ce lâcher-prise dans la vie quotidienne.

lâcher-prise
Crédits : IStock / PeopleImages

5. Traite certains problèmes physiques

La respiration holotropique aurait des propriétés étonnantes et permettrait de traiter certains problèmes physiques liés à la psyché telle que l’asthme, certains problèmes de peau comme l’eczéma ou le psoriasis ou encore des troubles digestifs chroniques.

Cette technique de respiration, proche d’un état de transe chamanique, présente des dangers. Les événements vécus peuvent, dans le cas de personnalités instables psychiquement, concourir à aggraver cet état instable si la pratique est mal encadrée. Ne faites jamais cela sans avoir au préalable consulté votre psychologue et veillez à faire appel à un véritable professionnel. De plus, la respiration holotropique se base sur l’hyperventilation. Le taux d’oxygène dans le sang monte en flèche tandis que le dioxyde de carbone diminue, ce qui peut perturber le fonctionnement normal du cerveau. Cela peut avoir pour conséquence de provoquer des vertiges, des douleurs musculaires, voire des évanouissements.

Sources : Passeport Santé, Ooreka santé, Psychologie