in

Allergie au lait : quels sont les symptômes ?

© Pixnio
Allergie au lait : quels sont les symptômes ?
noté 5 - 1 vote

Rare chez l’adulte, l’allergie au lait est souvent confondue avec l’intolérance au lactose. Alors que l’allergie au lait provoque des réactions d’ordre immunologique, l’intolérance au lactose entraîne des facteurs digestifs. Quels sont les symptômes de l’allergie au lait et autres produits laitiers ?

Allergie au lait : qui sont les plus touchés ?

Environ 1% des adultes et 3% des enfants présentent une allergie au lait diagnostiquée par un médecin. Cette allergie a tendance à disparaître avant l’âge de 3 ans. Afin d’éliminer les symptômes de l’allergie au lait, il paraît évident qu’il faut éviter de consommer des produits laitiers, tout en prenant d’autres sources de calcium.

Pourquoi cette allergie se déclare-t-elle ?

L’allergie se déclare quand l’organisme est exposé aux protéines contenues dans le lait de vache. Ces mêmes protéines sont également contenues dans le lait de chèvre, de brebis ou de jument. Elles provoquent des réactions inflammatoires au niveau de la peau et de l’intestin.

Quels symptômes ?

Les symptômes de l’allergie au lait se manifestent au niveau du système digestif (50% des symptômes), des voies respiratoires (20 à 30% des symptômes) et de la peau (environ 30% des symptômes) :

  • douleurs abdominales,
  • vomissements,
  • diarrhée,
  • congestion nasale,
  • toux,
  • éternuements,
  • affections cutanées (urticaire, eczéma, plaques enflées),
  • coliques, otites, migraines (plus rarement).

Le lait contient plus de 16 nutriments essentiels, c’est pourquoi il est très important d’en boire dès le plus jeune âge. 99% du calcium du corps humain se situe dans les os, mais on en perd tous les jours par la sueur par exemple, d’où l’intérêt de consommer des aliments riches en calcium quotidiennement.

Dans certains cas, les coliques infantiles (irritabilité, confusion, pleurs fréquents) peuvent être dues à une allergie à la protéine bovine. Toutefois, nous manquons d’études sur le sujet et la cause exacte de ces coliques reste à déterminer.

D’autre part, boire du lait n’aggrave les symptômes de l’asthme. Les données scientifiques disponibles à ce jour ne sont jamais encore parvenue à cette conclusion. Au contraire, les produits laitiers riches en matières grasses auraient un effet protecteur pour le cœur et contre l’asthme.

Comment prévenir l’allergie aux protéines de lait de vache ?

Pour prévenir les allergies aux laits, l’allaitement maternel (au sein) pendant les 4 à 6 premiers mois semble diminuer la fréquence des allergies alimentaires chez les nourrissons. Néanmoins, certains bébés sont allergiques à des substances issues des produits laitiers consommés par sa mère. Elle doit alors s’abstenir de consommer ce type d’aliments et recevoir des compléments de calcium.

Source

Articles liés :

Intolérance au lactose : au moins 10 symptômes à surveiller

Lait de vache : 6 idées reçues

Lait végétal : quels dangers pour les bébés ?