in

Comment reconnaître les vraies contractions ?

grossesse widephish / Pixabay
© widephish / Pixabay
Comment reconnaître les vraies contractions ?
noté 3 - 2 vote[s]

Les contractions de Braxton-Hicks se produisent avant le terme de la grossesse. Ce sont de fausses contractions qui peuvent servir à préparer le corps au travail de l’accouchement. Mais comment reconnaître ces contractions ?

Sommaire

Les vraies contractions

Les contractions ont lieu lorsque les muscles autour de l’utérus commencent à se contracter et se détendre dans le but de laisser passer l’enfant. Ces contractions peuvent se produire à n’importe quel moment de la grossesse, mais ne seront vraiment utiles qu’au début du travail.

Ces vraies contractions peuvent être extrêmement douloureuses. Même si généralement ces douleurs sont localisées au niveau d’abdomen et du bas du dos, elles peuvent varier en fonctions de femmes. Certaines pourront ressentir de vives douleurs aux côtes ou alors aux cuisses.

Le travail commence véritablement lorsque les contractions sont régulières et persistantes. Cela permet au col de l’utérus de se dilater.

Les contractions de Braxton-Hicks

Ce type de contraction n’a pas de réelle utilité. Certains médecins y voient une sorte de “répétition générale”, tandis que d’autres penchent plutôt pour une manière de maintenir le tonus musculaire des muscles utérins.

Toujours est-il que ces contractions ne sont pas de vraies contractions. Elles peuvent évidemment être une source d’angoisse pour les futures mamans, mais n’en restent pas moins fausses.

Elles apparaissent le plus souvent aux alentours de la sixième semaine, mais ne sont perceptibles qu’au deuxième ou troisième trimestre. En plaçant sa main sur son bas-ventre, la future mère pourra alors sentir son utérus se contracter et son ventre se durcir. La gêne ressentie peut être similaire à celle des règles douloureuses.

grossesse fatigue
© nd3000 / iStock

Les 5 différences majeures

Les contractions de Braxton-Hicks peuvent être confondues avec de vraies contractions, à plus forte raison si c’est une première grossesse, ou si elles interviennent dans les derniers temps de gestation. Voilà cinq différences entre les deux types de contractions.

Les contractions

Les vraies contractions durent entre 30 et 70 secondes et ont lieu à intervalles réguliers, ce qui n’est pas le cas de contraction de Braxton-Hicks. Celles-ci ne suivent pas de schémas précis et ne durent pas plus de 30 secondes.

La fréquence

Les vraies contractions sont peu nombreuses au début du travail, puis augmentent au fur et à mesure que l’enfant s’approche. Les contractions de Braxton-Hicks, elles, ne surviennent pas plus d’une à deux fois par heure.

grossesse-Pixabay_contato1034
©️ contato1034 / Pixabay

L’inconfort

Bien qu’elles puissent être inconfortables, les contractions de Braxton-Hicks ne causent généralement pas de douleur. Les vraies quant à elles peuvent être terriblement douloureuses, surtout dans les derniers instants.

Lieu de l’inconfort

L’inconfort ressenti pour les fausses contractions est le plus souvent situé à l’avant de l’abdomen. Or, la douleur des vraies contractions s’étendra de cette partie jusqu’aux jambes.

Le mouvement

Changer de position ou se déplacer permet souvent d’arrêter les contractions de Braxton-Hicks, tandis que cela n’affecte pas les contractions réelles.

Sources : Medical New Today et GYN&CO

Articles liés :

Un médicament augmenterait le risque de troubles de l’attention chez l’enfant

Les questions les plus fréquemment posées à Google

Comment bien se protéger du froid hivernal quand on est enceinte


Valentin Perouze, rédacteur santé

Écrit par Valentin Perouze, rédacteur santé

Passionné par les comportements humains depuis l'enfance, je me suis naturellement tourné vers la psychologie, le bien-être et la santé mentale en général.
Formé et diplômé en psychosomatique, j'aime comprendre comment le corps parle et s'exprime au travers des maladies.
Sur le site Docteur Tamalou, je vous transmets mes découvertes sur les médecines et les remèdes naturels qui sont pour moi des choses essentielles.