in

Couple et pornographie : le vrai du faux

Crédits : IStock / Pixabay

La notion de couple et la pornographie ne vont pas de pair, c’est même souvent un sujet tabou. Pourtant, la pornographie est aujourd’hui accessible en un clic et elle concerne une grande majorité de la population. Hommes comme femmes en ont donc déjà visionné ou en consomment régulièrement. Cette situation peut être vécue de manière différente suivant les couples, renforçant la relation ou au contraire l’amenant à sa perte. Le visionnage de films pornographiques pose donc de nombreuses questions dont vous découvrirez les réponses dans cet article.

1. Trop consommer de porno conduit à une désensibilisation

VRAI- Plus la personne regarde des films pornographiques, plus son cerveau est habitué à ce type d’images. Elle devra regarder des contenus de plus en plus « hard », choquants ou extrêmes pour que son désir et son excitation soient au rendez-vous. Il en résulte dans la vie de couple une perte d’intérêt pour le ou la partenaire que l’on trouve moins « excitant(e) ».

Romantic young couple, relationship breakup
Crédits: IStock/ proud_natalia

2. Regarder trop de porno concourt à une baisse de la libido

VRAI- Une recherche américaine de 2017, menée auprès de 314 hommes âgés de 20 à 40 ans, a montré que plus de 27 % ont développé un trouble sexuel. En y regardant de plus près, nombre d’entre eux ont déclaré préférer se masturber devant un film pornographique plutôt que d’avoir un rapport sexuel avec leur partenaire. Une consommation excessive de films X pourrait ainsi être à l’origine d’une dysfonction érectile entraînant une perte de libido.

FAUX- Au lieu de regarder de la pornographie chacun dans son coin, stimulez-vous mutuellement avec une toile de fond érotique. Cela renforcera votre désir et éveillera tous vos sens. En outre, une recherche américaine datant de 2015 contredit quelque peu celle de 2017. Cette étude, menée par des chercheurs de l’université de Californie aux États-Unis et de Montréal au Québec auprès de 280 volontaires, montre qu’en regardant des films pornographiques deux heures par semaine, le désir et l’excitation sont plus élevés. Les films X peuvent donc stimuler et pimenter la vie de couple si ce n’est pas consommé de manière excessive.

couple-dispute-sexe
Crédits :Prostock-Studio/ istock

3. L’image véhiculée par le porno instaure une relation de domination malsaine

VRAI- Certaines personnes pensent que la vision mainstream des films X montrant une femme prête à assouvir tous les désirs de son partenaire est la réalité. De ce fait, la personne attendra de même de la part de son compagnon ou sa compagne. Or, il est important de faire attention à la notion de respect et de consentement.

FAUX- Il existe aujourd’hui autant de films X que de sexualité. L’homme comme la femme peut tour à tour dominer ou être soumis. Tout est une question de confiance et de communication.

sexe couple séduction
© iStock

4. La surconsommation de porno amène à moins de satisfaction

VRAI- Consommer trop de pornographie peut avoir comme conséquence la perte de l’attachement envers le ou la partenaire et une diminution de la satisfaction sexuelle. Autre problème, la pornographie véhicule l’image d’une plastique parfaite et d’une performance impeccable. La personne aura donc tendance à dévaluer tant le physique que les moments passés à deux.

FAUX- Lorsque l’on regarde du porno à deux, l’excitation est à son paroxysme et la satisfaction peut-être supérieure par le fait de la nouveauté. Toutefois, instaurer la pornographie comme cadre à vos relations sexuelles pourrait mener à des rapports sexuels moins satisfaisants sans l’utilisation de la pornographie.

désir couple
© iStock

5. La pornographie élimine tout romantisme

VRAI- Dans la majorité des films pornographiques, les préliminaires amoureux et les gestes d’affection sont absents. Même si l’on regarde un film X à deux, il est rare de le faire dans un cadre romantique. Ce sera plutôt une partie de quick sex.

Dans tous les cas, la pornographie peut être un frein au désir dans le cas d’une consommation excessive et d’un manque flagrant de communication. Si votre partenaire a une dépendance avérée, il est nécessaire de consulter un professionnel comme un psychologue ou un sexologue.

Sources :Top Santé, Passeport Santé, Femina