in

Gale : causes, symptômes et traitements

© Wikimedia Commons
Gale : causes, symptômes et traitements
noté 5 - 3 votes

La gale est généralement vue comme une maladie d’un autre temps, qui n’existe presque plus aujourd’hui. Pourtant, depuis quelques années, de nombreux cas sont recensés aussi bien chez les femmes, les hommes et les enfants. On compterait même 62 nouveaux cas chaque jour.

Qu’est-ce que la gale ?

La gale humaine est une affection contagieuse qui se transmet par contact direct, intime et prolongé (généralement dans le couple ou dans la famille). Elle est considérée comme infection sexuellement transmissible. Cette maladie touche toutes les tranches d’âge, les deux sexes, ainsi que tous les milieux socio-économiques. On estime qu’environ 300 millions de personnes sont touchées par la gale dans le monde.

Un parasite est responsable de cette maladie : le Sarcoptes scabiei hominis. Il pénètre la couche superficielle de la peau et la contamine.

Il existe six types de gale :

  • La gale typique : la forme la plus fréquente qui se caractérise par des démangeaisons nocturnes ;
  • La gale du nourrisson ;
  • La gale des “gens propres” difficile à reconnaître ;
  • La gale profuse qui se résume à des lésions cutanées dans le dos ;
  • La gale hyperkératosique qui se déclare chez les personnes âgées ;
  • Les gales compliquées dont les lésions sont infectées.

Comment expliquer cette maladie ?

Cette maladie de la peau est causée par un parasite, le sarcopte, qui s’installe dans les couches supérieures de la peau, afin d’y creuser des sillons où la femelle pond ses œufs. En effet, seule la femelle est pathogène.
La présence de lésions dues au grattage, permet de diagnostiquer la maladie. On remarque d’ailleurs parfois les galeries creusées visibles à la surface de la peau, de même que l’endroit précis où loge l’acarien. Il se déplace sous la peau de l’ordre de plusieurs centimètres par heure lors de températures extérieures de 25 à 30°. En dessous de 20°, il perd sa mobilité jusqu’à mourir dans les 12 à 24 heures.

Comment la reconnaître ?

La gale met du temps à se manifester sur la peau. En effet, la période d’incubation est de deux à trois semaines. Il est donc possible d’être contaminé, et de le remarquer au moment où arrivent les premières démangeaisons.

Rapidement, des lésions rouges apparaissent sur la peau, et provoquent des brûlures, également appelées prurit. Elles se manifestent plus fréquemment la nuit, et dans des endroits où la peau présente des plis (entre les doigts, à l’intérieur des poignets ou des chevilles, autour des organes génitaux, entre les fesses ou encore sous les aisselles).
Pour calmer ces démangeaisons, les personnes qui souffrent de la gale ont tendance à se gratter, ce qui en fait ne fait que les amplifier. Cela peut d’ailleurs entraîner des infections plus graves encore.

La gale peut également être diagnostiquée lorsqu’on découvre des petits sillons rouges sur la peau, qui correspondent en fait au parcours du parasite sous la peau.

Comment se débarrasser de la gale ?

En cas de symptômes de la gale, il est important de consulter rapidement un médecin afin qu’il donne un diagnostic clair, pour soigner le plus vite possible cette maladie. Lorsque le médecin certifie qu’il s’agit en effet de la gale, le seul traitement possible consiste en fait à éradiquer le parasite à l’aide de traitements, puisque la maladie ne peut pas guérir spontanément.

Il est ensuite nécessaire de prendre plusieurs précautions, afin d’éradiquer définitivement le parasite, mais aussi pour qu’aucun membre de l’entourage ne soit également contaminé :

  • Laver tout le linge qui est susceptible d’avoir été contaminé à 60°C, et le sécher à haute température. Le linge délicat qui ne peut pas être lavé à de si hautes températures doit quant à lui être enfermé dans un sac plastique étanche à l’air. En effet, le parasite ne peut pas survivre plus de 4 jours sans contact avec la peau ;
  • Informer toutes les personnes avec qui il y a eu des contacts physiques prolongés et répétés, afin qu’elles consultent elles aussi un médecin ;
  • Nettoyer toute la maison avec un aspirateur, et jeter immédiatement le sac ;
  • Éviter les contacts physiques durant les trois jours qui suivent le début de la prise du traitement. Il est également conseillé d’éviter les rapports sexuels pendant tout le traitement, puisque la gale est considérée comme une maladie sexuellement transmissible.

Source

Articles liés :

4 remèdes naturels pour réparer la peau

Boule de graisse sous la peau : lipome ou tumeur cancéreuse ?

Nez ou peau qui gratte : voici les symptômes des allergies