in

Huile de palme : 5 raisons d’éviter d’en consommer

© Sanragib / Pixabay

Vous en avez déjà probablement entendu parler, l’huile de palme est accusée de nombreux maux : mauvaise pour la santé, pour l’environnement, pour la société…  Voici 5 raisons pour lesquelles vous n’aurez plus envie de consommer d’huile de palme.

1) Elle favorise les maladies cardio-vasculaires

L’excès d’huile de palme est accusé d’augmenter le risque de maladies cardiovasculaires. On en retrouve dans la majorité des plats préparés et des produits industriels.
L’huile de palme contient 50% d’acides gras saturés, c’est l’une des huiles végétales les plus mauvaises pour la santé.

2) Elle accélère la déforestation

La consommation de masse d’huile de palme à l’échelle mondiale contribue à la déforestation. L’Indonésie et la Malaisie sont particulièrement touchés par la déforestation causée par la monoculture de palmiers à huile.

3) Elle prime sur les populations locales

Il est facile pour une riche entreprise étrangère de proposer à l’administration d’un pays en plein développement de payer une somme importante pour pouvoir y cultiver des champs de palmiers à huile à perte de vue.
Le problème, c’est que ces entreprises ou les gouvernements responsables ne se préoccupent pas ou peu de la situation des populations locales expulées.
Ces populations souvent pauvres pratiquent généralement une agriculture vivrière leur permettant de subsister, or ils doivent tout abandonner sans rien pour recommencer ailleurs en cas d’expulsion.

4) Sa culture augmente l’effet de serre

Crédits : African Hope – Wikimedia

La déforestation due à la culture des palmiers et le transport de l’huile représentent des sources importantes de pollution et de gaz à effet de serre (CO2). De plus, la plupart de ces cultures n’étant pas certifiées biologiques, de nombreux pesticides et produits chimiques, néfastes pour l’environnement, sont déversés dans la nature et finissent dans les nappes phréatiques.

5) Elle constitue un danger pour les espèces menacées

En Asie, la culture de palmiers à huile représente un danger pour l’habitat de l’orang-outan, considéré comme une espèce menacée. Si la culture de palmiers à huile s’intensifie, cette espèce disparaîtra d’ici une dizaine d’années. Mais l’orang-outan n’est malheureusement pas la seule espèce en danger à cause de l’agriculture intensive.

Source

Articles liés :

La liste des additifs dangereux à éviter pendant vos courses

Étiquetage alimentaire : comment fonctionne le nouveau code couleur ?

Nutella : 3 bonnes raisons d’en limiter la consommation