in

Maladie de Horton : causes, symptômes et traitements

mal à la tête maux
© SIphotography / iStock
Maladie de Horton : causes, symptômes et traitements
noté 5 - 1 vote[s]

La maladie de Horton, ou Artérite giganto-cellulaire, a été découverte au Xe siècle, par le Docteur Ali Ibn Isa. Elle affecte principalement des femmes de plus de 50 ans et se manifeste comme étant une inflammation des vaisseaux crâniens. Mais quels sont les causes, les symptômes et les traitements de cette maladie ?

Les causes de la maladie de Horton

La maladie de Horton est connue pour être une maladie inflammatoire qui touche les vaisseaux sanguins et les artères supérieures. Les premiers apportent le sang au corps, tandis que les secondes ont pour objectif principal le fonctionnement de la vue.

Lors de cette inflammation, l’apport en oxygène n’est plus régulé et peut causer des dégâts majeurs au corps. Les artères peuvent se boucher, ce qui provoque une mauvaise circulation du sang. Celle-ci provoquera alors la perte totale ou partielle de la vue du patient.

Maladie de Horton Valentin DocteurTamalou
©Valentin DocteurTamalou

De récentes recherches affirment que les causes de la maladie de Horton peuvent être dues au fait :

  • D’avoir un régime saturé en gras ;
  • De manquer ou d’avoir d’activité physique durant la jeunesse ;
  • De souffrir d’insomnies aigües.

Cependant, ces facteurs ne pourraient simplement qu’être des éléments déclencheurs ou facilitants. En effet, la maladie de Horton serait sûrement provoquée par un agent pathogène génétique, autrement dit, présente dans les gènes dès la naissance du patient.

Même si l’évolution de la maladie diffère pour chaque malade, il est toutefois important de noter un point crucial. Si cette pathologie peut évoluer, tout le monde ne la vit pas de la même façon, autrement dit, certains patients pourront ressentir tous les effets immédiatement, tandis que d’autres auront un certain laps de temps avant d’en vivre tous les aspects.

Rappelons également que si cette maladie est prise en charge rapidement, les symptômes et les complications peuvent être évités.

Les symptômes habituels

La maladie de Horton est complexe à diagnostiquer puisqu’elle peut se manifester de plusieurs façons. Elle peut aussi bien être lente et progressive, ce qui se traduira par des mots de têtes de plus en plus forts (localisé au niveau des tempes et de l’avant du crâne).

Mais cette pathologie peut également être extrêmement violente et s’exprimer rapidement. Le patient ressent alors de maux de tête très intenses avec un risque de cécité ou une complication oculaire violente et irréversible.

La maladie se traduit également par :

  • Une fièvre (de 39 à 40°) ;
  • Des douleurs au niveau du cuir chevelu ;
  • Une perte de poids sans raison ;
  • Des douleurs au niveau de la mâchoire.

Les symptômes rares

Il existe des symptômes plus rares comme :

  • Importantes douleurs localisées aux articulations ;
  • Une anomalie au niveau des artères temporales entrainant une diminution de la fréquence cardiaque.

Ces symptômes sont des signes cliniques repérés dans moins de 50% des cas de patients.

mal à la tête
© iStock

Quel est le traitement ?

Le traitement de la maladie de Horton se base sur une forte dose d’anti-inflammatoires stéroïdiens (la Prednisone, la Prednisolone ou la méthylprednisolone). Ces éléments sont aussi appelés corticoïde et permettent d’empêcher la perte de la vue et la progression de la maladie.

Le traitement est généralement donné très tôt (avant même la confirmation de la maladie) afin que la prise en charge soit la plus rapide possible. Les doses données sont d’abord très importantes, puis diminuées de jour en jour afin d’enrayer le processus inflammatoire. Parallèlement à cette rapidité, le traitement est assez long, puisqu’il dure au minimum 12 mois.

Une fois que le traitement a commencé, des analyses sanguines sont faites très régulièrement. Cela permet notamment d’ajuster les doses prescrites de façon optimale.

Malgré le lourd traitement, on observe une résurgence de la maladie dans un cas sur trois. Le traitement est alors renouvelé pour combattre l’inflammation.

Source

Articles liés :

Que faut-il savoir sur les maladies rares ?

La maladie de Basedow : causes, symptômes et traitements

La maladie de Huntington : causes, symptômes et traitements


Valentin Perouze, rédacteur santé

Écrit par Valentin Perouze, rédacteur santé

Passionné par les comportements humains depuis l'enfance, je me suis naturellement tourné vers la psychologie, le bien-être et la santé mentale en général.
Formé et diplômé en psychosomatique, j'aime comprendre comment le corps parle et s'exprime au travers des maladies.
Sur le site Docteur Tamalou, je vous transmets mes découvertes sur les médecines et les remèdes naturels qui sont pour moi des choses essentielles.