in

Règles douloureuses, qu’est-ce que l’endométriose ?

© Blausen Medical

L’endométriose, mais qu’est ce que c’est ? Vous ne savez pas ? Pourtant cette maladie chronique touche 4 millions de femmes en France et 180 millions dans le monde. Elle reste malgré tout méconnue bien qu’elle ait été identifiée depuis plus de 150 ans. Vous êtes peut-être même concernée ! On vous a toujours dit que c’était normal d’avoir mal pendant vos règles ? Pas forcément, et c’est pour ça que l’endométriose est si peu connue.

Qu’est ce que c’est ?

Il faut d’abord savoir que l’endomètre est le tissu qui tapisse l’utérus, celui qui s’épaissit au court du cycle sous l’effet des hormones en vue d’une grossesse. S’il n’y a pas fécondation, ce tissu est évacué par voie vaginale, c’est le phénomène des règles. Chez une femme touchée par l’endométriose, des cellules de la muqueuse utérine vont se développer ailleurs et migrer. Elles peuvent alors se greffer aux trompes, sur le rectum, la vessie, les ovaires, pouvant ainsi toucher les appareils urinaire, digestif et parfois pulmonaire.

Les symptômes de l’endométriose

L’endométriose peut potentiellement toucher toute femme réglée, mais il y a aussi des femmes ménopausées, opérées par hystérectomie ou ovariectomie qui en souffrent. Douleurs au ventre, au dos, pendant les rapports sexuels, troubles digestifs, malaise, fatigue. Vous pouvez n’avoir que certains de ces symptômes. En effet, l’endométriose est une maladie complexe qui se développe et se manifeste de différentes manières d’une femme à l’autre, seul point commun : des règles très douloureuses. Ces symptômes sont trop souvent ignorés par de nombreuses femmes, car jugés ” normaux “, et à coup de ” Oh, t’as pas l’impression d’en faire un peu trop ? “, ” C’est juste la période ! “, ou bien : ” C’est pareil pour tout le monde arrête de te plaindre. “. Or, l’endométriose provoque des lésions, des kystes et peut mener à l’infertilité. En effet, 40% à 50% des femmes atteintes de troubles de la fertilité en sont porteuses.

En cas de symptômes, je fais quoi ?

De très nombreuses femmes atteintes d’endométriose sont diagnostiquées tardivement bien qu’elles aient souffert depuis la puberté de douleurs gynécologiques. Alors, n’hésitez pas à consulter un spécialiste, votre gynécologue, qui demandera les examens nécessaires. Il n’y a aucune honte à être prudente, si vous avez un doute, allez-y !

Pus d’info ici et

sources

Articles liés :

Endométriose : comment savoir si on en souffre ?

Fibrome utérin : catégories, symptômes et traitement

Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à tomber enceinte ?