in

Burn-out : 10 conseils pour l’éviter

Crédits : Pexels
Burn-out : 10 conseils pour l’éviter
noté 4 - 4 votes

Le burn-out est un phénomène en constante augmentation, beaucoup le considèrent comme le mal de notre siècle. Contrairement aux idées reçues, le burn-out n’est pas inévitable, il existe quelques méthodes et bonnes habitudes à prendre pour le prévenir.

Plus d’un salarié sur 5 déclare souffrir de troubles de santé liés au stress au travail, associé à des soucis personnels (rythme, relations difficiles, surcharge de travail, collègue qui se repose entièrement sur vous, devoirs des enfants, bruit, incohérence avec vos valeurs, transports…) Le burn-out ne concerne pas seulement les salariés, mais aussi les parents, on parle alors de « burn-out maternel » ou « parental ».

Le stress est sournois et le pas entre mal-être et « burn out » est parfois minime. Si vous êtes au bord de l’épuisement physique et mental, voici quelques conseils qui pourraient vous aider à tenir bon.

1/ Connaître la maladie pour mieux l’éviter

Pour appréhender une maladie, il est important de pouvoir reconnaître ses premiers symptômes pour réagir rapidement et efficacement.

Au départ, le stress a une fonction positive de défense face aux dangers. Il devient nocif lorsqu’il perdure, s’accumule et devient chronique.

Le cortisol, appelé aussi « hormone du stress » a pour objectif de faire face à une situation stressante en augmentant la fréquence cardiaque, la tension artérielle, la température corporelle et en mobilisant l’énergie du glucose pour réagir au stimulus stressant. Lorsque le stress est ponctuel, cela n’a aucun effet néfaste sur notre santé. En revanche, si le stress est trop intense ou chronique,  notre cerveau est alors saturé de cortisol, impactant le mental et le physique :

  • un impact sur les neurones, notamment au niveau de l’hippocampe, lieu de la mémoire et centre de l’orientation spatiale. Ce qui explique les troubles de la mémoire, de la concentration, et de l’orientation, rencontrées par des personnes souffrant de dépression et/ou de burn-out.
  • D’autres régions du cerveau sont également concernées, ce qui explique certains symptômes comme les réactions émotionnelles disproportionnées, l’anxiété…
  • Une réaction de stress prolongée affaiblit également les réserves énergétiques de l’organisme, avec des impacts négatifs sur les systèmes cardio-vasculaire et immunitaire.
  • Le stress peut ainsi conduire à diverses maladies et accélérer certains aspects du vieillissement.

Hans Selye a constitué un schéma intitulé Syndrome Général d’Adaptation qui se divise en trois phases :

La phase d’alarme : La phase d’alarme est la première phase rencontrée par les personnes stressées, elle engendre une réaction immédiate : fuir, se battre ou se pétrifier.

La phase de résistance : Lors de la seconde phase appelée aussi « burn-in », le corps s’adapte à la situation. Cette adaptation a toutefois un prix puisque énormément d’énergie est puisé dans le corps pour faire face au stress. Durant cette phase, les personnes sécrètent une importante quantité de glucose et de cortisol. C’est pour cette raison que les individus souvent confrontées au stress, vont parfois avoir tendance à prendre du poids.

La phase d’épuisement : Le corps ayant épuisé toutes ses ressources en seconde phase, il devient à présent vulnérable. Plus les réserves manquent, alors que la demande d’énergie est identique pour se défendre, plus l’organisme se défendra mal, et plus le risque de problèmes de santé est élevé. C’est d’ailleurs lors de cette phase que la dépression et le burn-out font leur apparition.

Crédits : Pixabay

2/ Dormez au moins 8 heures par nuit

Sur le long terme, les nuits courtes contribuent à l’épuisement physique et psychologique. Pour y remédier, il suffit de dormir et d’avoir une bonne qualité de sommeil. Une nuit réparatrice équivaut à plus ou moins 8 heures de sommeil.

3/ Mangez plus sainement

Stressé, on a tendance à se jeter sur la nourriture et à consommer davantage d’excitants tels que le café, les sodas, l’alcool (…) Or, ceux-ci génèrent plus de stress qu’ils n’apaisent. Privilégiez alors une alimentation saine et équilibrée afin d’être en bonne santé et de limiter les risques du burn-out. Un esprit sain dans un corps sain !

4/ Déléguez votre travail

Au travail comme à la maison, ce n’est pas à vous d’effectuer toutes les tâches, alors pourquoi s’y efforcer ? En vous imposant une charge de travail démesurée, vous risquez de vous épuiser et de  vous faire mal. Si vous sentez que  la dose de travail professionnelle ou domestique est trop importante, n’ayez pas peur de déléguer certaines tâches à vos collègues, à votre conjoint ou à vos enfants.

5/ Apprenez à dire non