in

5 moyens simples de retarder l’éjaculation

Crédits : iStock
5 moyens simples de retarder l’éjaculation
noté 3.6 - 26 votes

L’éjaculation est une apothéose. Le sperme, concentré dans l’urètre, est alors expulsé par contraction de tous les muscles du périnée et de l’urètre. Mais si certains hommes sont plus en clin à ressentir les prémices de la phase d’émission avant que le réflexe de l’éjaculation ne se déclenche, d’autres en revanche, ne sont pas aussi assidus. Si l’envie vous prend de retarder l’instant charnière, voici une liste non exhaustive de 5 stratégies simples pour œuvrer sur la durée.

1/ La distraction cognitive

Quand l’excitation monte trop vite, focalisez-vous sur autre chose. Un grand classique. Pensez à n’importe quoi, à condition qu’il n’y ait aucune connotation érotique. Évitez par contre les pensées trop extrêmes, tordues (je ne donnerai pas d’exemples, mais vous le savez très bien, messieurs), afin de maintenir votre érection. Le but n’est pas de se retirer et de repartir la queue basse.

2/ Le Stop and Go

La technique, utilisée principalement pour le traitement de l’éjaculation précoce, peut néanmoins constituer une alternative intéressante pour simplement retarder l’éjaculation durant le coït. Interrompez le mouvement quand l’excitation semble ne plus être sous contrôle, et n’hésitez pas à “sortir le lapin du trou“, si besoin. Puis repartez de plus belle dès que l’excitation “retombe“. L’idée, c’est de vous économiser.

3/ Appuyez sur le frein

Si le stop & go ne fonctionne pas, soyez plus drastique. Si vous n’avez pas d’autres alternatives, prenez la situation en main : avec le pouce, l’index et le majeur, comprimez la zone sous le gland (soyez rapide, en moins 3 secondes) de manière à bloquer le flux. Cette technique de durs se montre efficace dans 90 % des cas, même si, avouons-le, on a déjà vu plus sexy.

4/ Utilisez les bons préservatifs

Les problèmes d’éjaculation trop précoces tiennent parfois de l’hypersensibilité du gland. Il ne vous faut alors pas grand-chose pour envoyer la sauce; une solution classique consiste à utiliser des préservatifs adaptés. Il en existe deux types :

  • Les anatomiques restreignent littéralement à hauteur du gland et « étranglent » l’éjaculation ;
  • Les préservatifs enduits d’un anesthésique local réduisent la sensibilité.

C’est un peu plus contraignant pour monsieur, car moins de sensations, et donc moins de plaisir. Mais ici, c’est efficace à coup sûr !

5/ Trouvez la bonne position

Vous avez toujours eu tendance à aller à l’essentiel, avec la position du « missionnaire ». Simple, sensuelle, efficace, mais aussi plus risquée, puisqu’elle facilite l’éjaculation en faisant pression sur l’abdomen et qu’elle engendre des tensions musculaires. Plus il y a de tensions, plus il y a de risques. Pour un coït optimum, demandez à votre partenaire de se mettre dessus et épargnez-vous les mouvements. Immobile, vous ne faites alors aucun effort et n’accélérez pas le processus. Mais rien ne vous empêche de finir en beauté.

Articles liés :

Femmes fontaines et éjaculation féminine : qu’en dit la science ?

11 aphrodisiaques naturels qui vont booster votre sexualité

Qu’est-ce qu’un orgasme nocturne ?