in

Les 10 fantasmes sexuels les moins avouables

Crédits : IStock / cokacoka

Les fantasmes font partie intégrante de la nature humaine. Ils ne sont ni malsains ni à blâmer, car ils représentent une partie de nos désirs cachés. La communication est essentielle entre les partenaires pour qu’un fantasme devienne réalité. Toutefois, bien souvent, par crainte du regard de l’autre , de nombreuses personnes les cachent. Cela peut créer de la frustration ou un manque d’épanouissement sexuel. Découvrez 10 fantasmes sexuels qu’il est difficile d’avouer à son partenaire dans certains couples.

1. Le fantasme de la cabine d’essayage

Toute personne étant un minimum exhibitionniste peut penser à ce type de fantasmes. La cabine d’essayage combine le lieu exotique, mais aussi l’excitation d’être découvert. Le ou les miroirs présents dans ces cabines rajoutent une dose de voyeurisme, qui rendra l’acte d’autant plus excitant. S’enfermer à deux tous proches d’une ou plusieurs personnes en train d’essayer des vêtements favorise un quick sex qui restera gravé dans les esprits.

Woman standing on tip toe in a changing room at a store as she tries on clothes, view of her feet under the wooden door
Crédits : IStock / mheim3011

2. Le fantasme de l’ascenseur

Évoluant dans le même cadre que celui de la cabine d’essayage, le fantasme de l’ascenseur permet de partager un moment intime tout en étant sur le qui-vive à chaque étage et à chaque potentielle ouverture de porte. C’est ce qui rend l’acte d’autant plus excitant.

3. Le fantasme des lieux publics

Que ce soit en été sur une plage, derrière une porte cochère en pleine rue, au cinéma ou encore dans un jardin public ou une forêt, le fantasme des lieux publics concerne la majorité des gens. Véhiculé par la pornographie, il tend de plus en plus à se démocratiser. De nombreux couples, pour pimenter leur vie sexuelle, osent tenter l’aventure dans un de ces lieux. Pour d’autres, qui n’osent pas en parler à leurs partenaires, les lieux publics ne restent qu’un désir menant à une excitation intense.

sexy couple in the water
Crédits : IStock / anyaberkut

4. Le fantasme des transports

Ce fantasme concerne tout autant les transports publics que privés. La voiture est le plus courant, car le plus facilement réalisable. Les transports en commun suscitent également beaucoup d’excitation. Faire l’amour au fond d’un bus, sur les sièges d’un train ou d’un avion est l’un des fantasmes les plus exhibitionnistes qui existent. Toutefois, pour beaucoup, il est difficile de concrétiser l’acte, car le risque de se faire surprendre est trop grand.  Les toilettes sont alors la solution de repli la plus appropriée pour satisfaire ses désirs dans une relative intimité.

5. Le fantasme de la domination

Si les pratiques B. D. S. M ont le vent en poupe, certaines personnes ne se sentent pas à l’aise avec l’idée de dominer leur partenaire. Souvent tabou dans les couples, la relation sexuelle est encore normée et ne laisse que peu de place à l’improvisation. Le schéma classique veut que l’homme soit le dominant et que la femme lui soit soumise. Pourtant, nombre de femmes aimeraient en secret inverser les rôles et à leur tour dominer leur partenaire.

BDSM concept image with a eye mask, hand cuffs and a flogger / whip covered in rose petals on red silk covered in rose petals. BDSM is a variety of erotic practices or role playing involving bondage, dominance and submission, sadomasochism
Crédits : IStock / Moussa81

6. Le fantasme de la soumission extrême

À l’inverse du fantasme de la domination, certaines personnes n’osent pas avouer à leurs partenaires leur envie d’être dominé. Encore une fois, il s’agit de conventions sociales qui empêchent les hommes comme les femmes d’avouer à leur partenaire leur désir d’être soumis, attaché, voire insulté. Pour les femmes, cette demande rentre en outre en conflit avec une vision féministe qui tente de s’imposer même dans la sphère privée.

7. Le fantasme des partenaires multiples

Les relations sexuelles à plusieurs sont largement véhiculées par la pornographie. Toutefois, par crainte de jugement extérieur, la plupart des gens ayant ce fantasme n’osent pas l’avouer de peur de passer pour des personnes de petite vertu. Pourtant, dans un couple solide, faire l’amour à plusieurs peut permettre de solidifier la relation et d’éviter la tromperie. À l’inverse, il peut aussi dans de nombreux cas fragiliser encore davantage un couple. Il convient donc d’en parler en amont à son partenaire et s’assurer de son accord.

One beautiful bride with four husbands - a picture depicting polygamy.
Crédits : IStock / 1001nights

8. Le fantasme de la personne inatteignable

Que ce soit avec une célébrité ou une personne de son entourage proche, le fantasme d’avoir des relations sexuelles avec un partenaire inatteignable renforce d’autant plus l’attirance. Difficilement avouables dans bon nombre de circonstances, la tentation ne reste donc bien souvent qu’un fantasme irréalisable.

9. Le fantasme des uniformes

Plutôt classique, ce fantasme peut varier d’une personne à l’autre suivant ce qui l’attire sexuellement. Cela peut être l’infirmière ou l’hôtesse de l’air pour les hommes, le gendarme ou le pompier pour la femme. Certains ne se cantonnent pas seulement aux uniformes, mais souhaiteraient que leur partenaire se transforme totalement à l’aide d’artifices comme le maquillage ou les perruques. Un fantasme plutôt récent tend à progresser dans la société : celui des personnages de jeux vidéo. Une nouvelle catégorie sur les sites pornographiques existe même et comporte des centaines de vidéos de jeunes femmes ou de jeunes hommes se déguisant en leurs personnages favoris pour une partie de jambes en l’air.

10. Le fantasme du bureau au travail

L’environnement professionnel peut aussi être source de fantasmes. Faire l’amour sur le bureau de son patron, de sa patronne ou de son collègue de travail fait partie des désirs inavoués de beaucoup de personnes.

Sources :