in

Pourquoi mangeons-nous 3 fois par jour ?

© Monkey Business Images / iStock

Pourquoi doit-on manger à heure fixe pour ne pas prendre un gramme ? Dîner après 21 heures développerait les cancers du sein et de la prostate ? On fait le point.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’est pas nécessaire de manger trois repas par jour pour être en bonne santé. Jeûner en revanche pourrait permettre de vivre plus longtemps.

Est-il dangereux de sauter un repas ?

Si les nutritionnistes recommandent de manger trois repas par jour, ce rythme n’a rien à voir avec nos réels besoins métaboliques. Comment alors expliquer cette croyance ? Il s’agirait d’une tradition ancestrale qui remonte au Moyen Âge.
Toutefois, selon une étude menée en 2010, peu importe qu’on ingurgite l’apport quotidien nécessaire en calories, en un ou six repas. Les scientifiques n’ont trouvé aucune différence hormonale ou de poids entre les deux groupes d’individus témoins, les uns consommant trois repas par jour, les autres, six.

Oubliez donc rapidement vos croyances et ne faites plus de fixation sur la fréquence de vos repas. La seule chose qui pourrait, malgré tout, améliorer votre métabolisme est le jeûne périodique. Diète qui consiste à jeûner un certain nombre de jours consécutifs ou en alternance.
En effet, se priver de certains apports caloriques cause un léger stress qui permet de stimuler le système immunitaire et donc de se protéger des toxines environnementales. On sait aussi que le jeûne prévient le diabète et réduit les risques de maladies cardio-vasculaires.

manger enfant repas vegan Docteur Tamalou
© Pixabay

En revanche, manger tardivement favoriserait le développement du cancer de la prostate et du cancer du sein

Des scientifiques espagnols ont récemment démontré que les dîners tardifs entraîneraient davantage le développement de cancer du sein et le cancer de la prostate. Dès à présent, évitez de souper après 21 heures ! D’après les chercheurs qui ont conduit cette étude, les individus dormant immédiatement après le souper présentaient 16% de risque de développer un cancer du sein, et de 26% de contracter un cancer de la prostate, que ceux qui dormaient deux heures ou plus après le souper.

Ces phénomènes s’expliquent, car on sait que le corps fabrique des enzymes digestives qui vont réagir différemment selon les aliments qu’on avale et l’heure à laquelle on passe à table. Cette science est de l’ordre de la chrono-nutrition, un domaine exploré depuis les années 1950, qui consiste à s’alimenter en fonction des rythmes biologiques de son organisme.
On évite alors de manger après 21 heures, car les mouvements intestinaux s’arrêtent à partir de 22h30. Dans le cas contraire, l’organisme va produire de l’énergie qui augmentera la température du corps et nuira au sommeil.

Enfin, d’après une autre étude, manger tard durant 8 semaines favoriserait le risque de diabète, d’obésité, athérosclérose et autres problèmes cardiovasculaires. On recommande donc de laisser au moins 3 heures entre la fin du repas et le coucher.

Sources : 100% Féminin et Pourquoi Docteur

Articles liés :

Attention, ces 8 ingrédients sont cancérigènes

Jeûner, est-ce bon pour la santé ?

Alimentation de bébé : quels produits éviter ?