in

Voici pourquoi vous devriez arrêter de manger des frites McDonald’s

© Johnnieshin / iStock

Dans un précédent article, Docteur Tamalou vous alertait sur la composition des hamburgers vendus en fast-food McDonald’s. En effet, la filiale suisse du géant Américain de la restauration rapide admettait que ses BigMacs et autres McFish contenaient un cocktail d’ingrédients potentiellement cancérigènes. 
D’autres révélations concernent cette fois-ci les fameuses frites McDonald’s. C’est l’animateur américain de télévision qui révèle, après s’être penché de près sur ces “french fries”, qu’elles ne seraient pas composées uniquement de pommes de terre, mais de nombreux autres ingrédients toxiques. 

Récemment, l’animateur Grant Imahara, qui présente une émission scientifique, s’est rendu dans une usine de frites McDonald’s afin de découvrir la fabrication de ces incontournables allumettes de pommes de terre. Il a investigué pour connaître leur composition précise… et ses révélations sont surprenantes !

Lire aussi : McDonald’s : quels sont les ingrédients toxiques au menu ?

De quoi sont composées les frites McDonald’s ?

Voici la liste des ingrédients contenus dans les célèbres frites de Ronald McDonald, la mascotte imaginaire de la firme, habillé en clown rayé rouge et jaune :

  • Des pommes de terre ;
  • De l’huile de colza ;
  • De l’huile de soja ;
  • De l’huile de soja hydrogénée ;
  • Du blé hydrolysé ;
  • Du lait hydrolysé ;
  • Du butylhydroquione tertiaire (TBHQ) ;
  • Du diméthylpolysiloxane ;
  • Du dextrose.

Vous l’aurez compris, les trois ingrédients suspects sont le butylhydroquione tertiaire (TBHQ), le diméthylpolysiloxane et le dextrose. Mais d’autres, s’ils semblent moins dangereux à première vue, le sont tout autant. Comme par exemple, l’huile de soja hydrogénée qui représente, en fait, du très mauvais gras, et donc, peut nuire à la santé.

Mac Donald's
© Pixabay

Pourquoi le butylhydroquione tertiaire (TBHQ) est-il dangereux ?

Cet additif alimentaire est listé comme anxiogène par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il est toutefois autorisé dans l’industrie agroalimentaire pour prévenir ou retarder l’oxydation des aliments. En effet, l’oxydation entraîne une perte de qualité gustative et modifie la couleur des préparations. Le TBHQ est couramment utilisé dans les biscuits, les pop-corn et le beurre.

Le Centers for Science in the Public Interest (CSPI), a rendu une étude publique qui montre que cet additif fait augmenter l’incidence des tumeurs chez les rats.
Etude qui a été confirmée par la National Library of Medicine (NLM), qui rapporte que des cas de troubles de la vision sont constatés chez les personnes consommant du TBHQ.

Quid du diméthylpolysiloxane ?

Le diméthylpolysiloxane fait partie de la famille des silicones. On en retrouve régulièrement dans les shampoings et les après-shampoings démêlants, car il fait briller et lisse les cheveux.
Il est, en outre, qualifié comme cancérogène pour l’homme par le National Toxicology Program.

L’huile de soja hydrogénée : un ingrédient également suspect

Cette huile est un gras transformé, ce qui en fait un ingrédient bien plus mauvais que les gras saturés. L’huile de soja hydrogénée peut causer le cancer, l’obésité, l’asthme, le diabète, des maladies cardiaques, la fragilisation du système immunitaire, l’augmentation du mauvais cholestérol et des problèmes de fertilité. 

Totalement artificielle, cette huile industrielle est issue de pousses de soja génétiquement modifiées à 90%. Ces variétés de soja sont extrêmement riches en graisses, et le processus d’hydrogénation aggrave d’autant plus ces teneurs en graisse.

Comment McDonald’s a réagi à ces révélations ?

McDonald’s a tenu à répondre à ces révélations par le biais d’un communiqué envoyé à la chaîne de télévision canadienne Global News. La firme a déclaré qu’elle avait bien entendu les inquiétudes de ses clients, et a mis immédiatement en place une stratégie de communication visant à plus de transparence. Concrètement, il s’agit d’une plate-forme internet interactive de questions-réponses qui permet à chacun de mieux connaître les produits et la politique de McDonald’s.

En revanche, la compagnie n’a pas exprimé d’excuses ou formuler d’arguments pour rassurer ses clients face aux interrogations vis-à-vis des ingrédients toxiques, voire potentiellement cancérigènes, contenus dans ses frites.

Source

Articles liés :

Aliments transformés, plats surgelés : l’industrie au service du cancer

Pourquoi privilégier les fruits et légumes de saison ?

Keto diet : qu’est-ce qu’exactement le régime cétogène ?