in

Prothèse connectée et érection : quand un bouton suffit à la lever

© iStock
Prothèse connectée et érection : quand un bouton suffit à la lever
noté 5 - 1 vote

L’impuissance, ou dysfonction érectile touche environ 20 % des hommes de 50 à 59 ans. Ce trouble anxiogène au possible est souvent une source de honte et de culpabilité pour les hommes qui en souffrent. Toutefois, même si des solutions existent, certaines sont saines et dangereuses et coûteuses. Mais savez-vous qu’il existe des prothèses pour combattre ce mal ? Eh oui ! Une récente start-up a mis au point une prothèse permettant par la simple pression d’un bouton de provoquer une érection.

Ce qui cause les problèmes d’érections

Savez-vous qu’il existe de multiples causes aux problèmes érectiles ? L’âge n’est pas le seul facteur ! Les dysfonctions érectiles regroupent une large gamme d’effets, allant de l’incapacité pure est dure à obtenir une érection, jusqu’au problème de diminution lors du coït.
Les causes peuvent être multiples :

  • Problèmes psychiques ;
  • Diabète ;
  • Problèmes cardiaques ;
  • Arrêt vasculaire cérébral ;
  • Atteinte de certains nerfs (notamment le nerf caverneux provoquant l’érection) ;
  • Hypertension ;
  • Obésité ;
  • Lésion de la moelle épinière ;
  • Médicaments, alcool, tabac, etc.

De plus, les opérations de la prostate, notamment son ablation, conduisent souvent à des problématiques érectiles. En effet, lors des opérations de prostatectomie, les nerfs permettant la fonction érectile sont (dans la majorité des cas) sectionnés. Suite à cela, le patient ne pourra évidemment plus gorger son pénis de sang.

Les méthodes pour retrouver sa virile tumescence

via GIPHY

Pour retrouver une érection, il faut être en mesure de rengorger de sang les corps caverneux du pénis. Toutefois, ceci n’est pas forcement possible lorsqu’il y a eu une lésion de certains nerfs.

Sans lésions nerveuses

Sans pathologie précise associée, le trouble peut être traité par médicaments ou bien avec une consultation auprès de psychologue, sexologue, psychanalyste ou tout autre professionnel de la santé et du bien-être mental. Ces professionnels cibleront l’origine du trouble – s’il est psychique vous pouvez avoir des érections n’importe quand sauf lors du rapport sexuel ou lorsque vous la désirez – et essaieront déconstruire le problème.
Les médicaments, la testostérone ou les injections intrapéniennes quant à eux, auront pour la plupart une action sur la pression sanguine. Ceci permettra d’augmenter ou d’amener le sang jusqu’au pénis.
Il existe en fin de dispositifs comme les pompes à dépression et les anneaux péniens qui permettent (une fois le sexe gonflé) de garder une érection durant quelques instants.

En cas de problèmes nerveux ou musculaires

Il existe également une catégorie de dispositifs agissants même lorsque le pénis ne peut fonctionner mécaniquement seul. C’est le cas lors de problèmes aux nerfs ou lorsque les muscles permettant l’érection sont endommagés. Pour contourner le problème, des implants peuvent être placés dans le pénis par chirurgie. Une tige flexible est implantée dans le pénis, cette tige est gonflable et permet de donner – artificiellement – une érection.
Mais comme dit au début de cet article, ce n’est pas le seul mécanisme qui existe.

L’érection 2.0

prothèse comphya
©️ Comphya

Ce dispositif se nomme CaverStim et a été mis au point par la société Comphya propulsée par l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse. Le CaverStim n’est autre qu’une prothèse télécommandée à distance, permettant de créer une érection.
Des patchs flexibles se placent au niveau du plancher pelvien, différents capteurs sont reliés aux nerfs afin d’activer une érection. Comment ? En pressant un bouton sur une télécommande ou via une tablette (oui, vous prenez votre tablette, et “hop” !). Ce dispositif connecté permettra peut-être à terme de remplacer les techniques comme celle des injections ou même du viagra – inutile en cas de lésions nerveuses – si tous les fonds nécessaires sont réunis.

Les maux de la fin

Entre sexualité et bien-être psychologique, le monde connecté 2.0 est bel et bien en marche. Mais il est toujours intéressant de regarder de quelle façon les choses fonctionnent, évolue. Nous sommes en cette fin d’année dans une période trouble où les bouleversements politiques, sociaux et culturels prennent toutes les informations. Mais certaines ne sont pas jugées importantes. Citons par exemple ce dispositif révolutionnaire CaverStim, ou encore – bien moins drôle – le déremboursement des médicaments contre la maladie d’Alzheimer. Je pose ça là, et vous laisse méditer sur les raisons qui font passer ces informations en sourdines.

Sur ce, prenez soin de vous !

Articles liés :

Les solutions des troubles de l’érection

Les hommes ont une érection le matin : pourquoi?

Que faut-il manger pour plus de plaisir ?