in

Psoriasis et allaitement : que devez-vous savoir ?

©️ 102Messmanos / Pixabay

L’allaitement est un choix que chaque mère fait. Il ne doit jamais constituer une obligation. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande l’allaitement – ou le lait – unique jusqu’à 6 mois. Au-delà, il est recommandé d’introduire petit à petit de la nourriture solide dans l’alimentation. Allaitement et psoriasis sont souvent liés, mais de quelle manière faut-il le traiter sans risque pour le bébé et la mère ?

Qu’est-ce que le psoriasis ?

Le psoriasis est une maladie de peau auto-immune. Elle touche principalement la peau et les articulations du patient et forme des plaques rouges.
Les symptômes de la maladie sont variés et peuvent varier en fonction de la gravité de la maladie :

  • Plaques de peau sèche et épaisse (peau écailleuse) pouvant peler ;
  • Taches qui démangent ou brûlent ;
  • Bosses remplies de pus au niveau des mains ou des pieds ;
  • Bosses rouges sur le torse, les bras et les jambes ;
  • Peau douloureuse et très sensible ;

Très souvent, les plaques du psoriasis se forment autour des articulations, du bas du dos, sur le cuir chevelu. Toutefois cette maladie peut s’exprimer sur tout le corps, y compris les seins.

Allaiter et traiter son psoriasis c’est possible

Allaiter alors que des plaques très sensibles se forment sur les seins peut-être extrêmement gênants ou douloureux pour la mère. Il existe cependant des solutions pour atténuer les symptômes de la maladie sans pour autant risquer la santé du bébé.
Il n’existe toutefois que trop peu de recherches sur les traitements du psoriasis durant l’allaitement. Malgré cela, il est préférable de favoriser les traitements localisés, plutôt que les traitements généraux (systémique ou biologique).
Vous pouvez par exemple vous servir de produits hydratants sur les zones touchées, ou sur leurs pourtours, comme avec de la vaseline. Il existe également des produits pharmacologiques à appliquer sur la zone touchée. Ces produits sont proches des hormones produites par le corps, ce qui réduit leurs chances d’êtres néfastes pour la mère et l’enfant.

À lire aussi : le lait de soja est-il bon ou mauvais pour la santé des bébés ?

psoriasis-iStock
© iStock

Allaitement et psoriasis

L’allaitement ne provoque pas, à proprement parler, de flambées de psoriasis, ni même d’apparition de la maladie. Toutefois, toutes les expériences de mères sont différentes. Malgré tout, les femmes qui allaitent souffrent toutes de la même chose : mamelons douloureux et craquelés. Ceci peut déclencher une poussée.
Les professionnels sont également tous d’accord sur le fait que d’autres facteurs favorisent l’apparition – ou des crises – de la maladie. En effet, le stress, la privation de sommeil, les responsabilités liées au nouveau rôle de mère. Voilà des éléments qui peuvent contribuer à l’apparition des symptômes.
Il existe alors des solutions pour gérer cela.

Comment gérer sa maladie en toute sécurité ?

Comme nous l’avons vu, le psoriasis n’a pas obligatoirement une cause physique. Vous pouvez alors, pour la santé de votre bébé, vous tourner vers des solutions plus naturelles :

  • Méditation ;
  • Thérapie ;
  • Yoga doux ;
  • Exercices légers (sous l’autorisation d’un médecin) ;
  • Utiliser de la glace sur les zones qui démangent ;
  • Avoir la peau bien hydratée ; 
  • Prendre des douches fraîches et non chaudes.

Si ces solutions ne fonctionnent pas, parlez-en à un médecin.

Pour finir

Prenez soin de vous, de votre corps, de votre esprit. Allaiter devrait être un plaisir, mais le faire alors que l’on souffre de psoriasis peut être une épreuve – de plus – à surmonter. Mais ne vous découragez pas.
Encore une fois, des solutions alternatives existent aux traitements pharmaceutiques, parfois risqués pour l’enfant. Demandez toujours conseil à un professionnel de la santé.

Source

Article liés :

3 vertus du lait d’ânesse pour votre peau

6 gestes beauté à éviter quand on est enceinte

10 choses que vous ignorez sur les seins

francetfv-education-logo-mini éducation