in

Grandir ou vivre près de la nature : des effets surprenants sur le cerveau

Crédits : belajatiraihanfahrizi - PIxabay
Grandir ou vivre près de la nature : des effets surprenants sur le cerveau
noté 5 - 1 vote

Grandir près de la nature ou d’espaces verts aurait des conséquences inattendues sur le cerveau, selon une étude publiée le 23 février 2018 par des chercheurs de l’Université de Californie, Los Angeles, sur le site Science Daily

La nature favorise le développement cérébral

Théoriquement, quand on grandit près de la nature, à condition de ne pas être entourés de champs pulvérisés de pesticides régulièrement, on respire un air plus pur qu’en ville. On peut plus facilement sortir pour se balader, les enfants ont de l’espace pour jouer, courir, construire des cabanes…

Ces activités en rapport avec la nature pourraient avoir des effets positifs sur le développement du cerveau selon cette étude (« Being raised in greener neighborhoods may have beneficial effects on brain development »).

Les chercheurs de l’Université californienne ont analysé les données obtenues sur le développement cérébral de 253 écoliers scolarisés à Barcelone. Ils ont mesuré leurs capacités cognitives (mémoire, attention) grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) à haute résolution et les ont comparé à d’autres paramètres comme le lieu de vie des enfants.

Ils en ont conclu que les enfants qui vivaient près de la nature ou d’espaces naturels ont obtenu de meilleurs résultats concernant la mémoire, l’attention et la capacité de raisonnement.

Crédits : EME – Pixabay

Il faut ramener de la nature dans les villes

Les scientifiques ont confirmé que l’exposition à la verdure était associée à un plus gros volume de matière blanche et de matière grise, ce qui signifie une meilleure capacité d’apprentissage, d’attention, de raisonnement et de mémorisation, pour les enfants. On estime que des tests menés sur des adultes pourraient donner le même type de résultats.

Selon Michael Jerrett, co-auteur de l’étude, “l’étude s’ajoute aux preuves qui s’accumulent suggérant qu’une exposition précoce aux espaces verts et à d’autres facteurs environnementaux peut exercer des effets mesurables et durables sur notre santé, tout au long de notre vie”.

Les chercheurs invitent donc les pouvoirs publics et notamment les maires de grandes villes à augmenter l’accès à des espaces verts de proximité pour tous, ou leur création.

Source

Articles liés :

5 méthodes et remèdes naturels anti-stress pour éviter les maladies

20 rituels validés par la science pour se sentir mieux

À savoir : 7 bienfaits du sport pour votre santé !