in

Adultes : devrions-nous encore prendre un goûter ?

© Unsplash

Quel adulte n’a jamais craqué en passant devant une boulangerie après le travail ? On connaît l’importance du goûter pour les enfants et les ados, mais en est-il de même pour les adultes ? Est-il toujours recommandé de prendre un goûter une fois les 18 ans passés ? Voici les conseils à suivre d’après les diététiciens.

En temps normal, mieux vaut éviter de goûter

Les adultes ayant une alimentation équilibrée, un poids stable et une activité physique régulière n’ont pas besoin de prendre un goûter, mais chacun a  ledroit de s’accorder du plaisir de temps en temps. Pris tous les jours, le goûter peut favoriser une prise de poids, surtout s’il est très gras, salé ou sucré.

Le goûter, recommandé en cas de grossesse

Pendant la grossesse, les besoins nutritionnels de la femme augmentent. C’est pourquoi il leur est recommandé de prendre une collation constituée d’un produit laitier, afin de couvrir leurs besoins en calcium, plus importants.

Recommandé en cas d’activité physique intense

Afin d’éviter l’hypoglycémie, les médecins conseillent aux personnes pratiquant une activité physique intense en fin de journée (jardinage, sport, etc.) de prendre un goûter 1h à 1h30 avant.

Dans ce cas, la collation doit être constituée de glucides et d’eau. Vous pouvez manger une ou deux boules d’énergie faites maison et bio avant de commencer votre activité, celles-ci sont riches en magnésium et indispensables pour éviter les crampes.

En cas de régime alimentaire déséquilibré

Si votre alimentation est déséquilibrée, par exemple si vous manquez le repas du midi ou le petit-déjeuner et que vous avez tendance à beaucoup manger le soir, en prenant une collation et un repas, vous pouvez prendre un goûter et un repas, mais ceux-ci doivent être légers et équilibrés.

le soir vous avez très faim en rentrat chez vous et que vous manquez de motivation pour réaliser un vrai repas équilibré.

Votre goûter devrait alors être constitué de glucides complexes (pain complet, céréales) afin d’augmenter la sensation de satiété.

sucre donuts bonbons
© PxHere

En cas de carences

Si vous avez des carences en vitamines et minéraux (manque de fruits lors des repas), alors le goûter peut être les combler. alimentation. Consommez régulièrement des fruits et légumes vous apportant davantage de nutriments nécessaires, tel que les aliments riches en fer, en vitamines, en magnésium, en protéines, etc.

En cas de diabète

Afin d’éviter les risques d’hypoglycémie, il est conseillé aux personnes diabétiques de prendre un goûter équilibré qui contribue à garantir un apport stable en sucre et en énergie. Dans ce cas, pour suivre un régime adapté, mieux vaut consulter son médecin/diététicien.

À partir de 50/60 ans

Avec l’âge, on a tendance à manger moins car on est rassasié plus rapidement, mais le risque est la dénutrition ou la carence alimentaire, particulièrement chez les personnes âgées.

Le goûter leur permet de continuer de prendre des repas légers tout en leur garantissant les apports alimentaires indispensables pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Le bon goûter équilibré

Idéalement, le goûter doit se composer :

  • d’un produit céréalier,
  • d’un fruit (pour les vitamines),
  • et d’une source de calcium (yaourt ou boisson),
  • de l’eau ou une boisson naturellement sucrée.

Source

Articles liés :

Pour votre santé, oubliez les jus de fruits trop sucrés

Pourquoi mangeons-nous 3 fois par jour ?

Le Nutella, l’aliment qui génère le plus de culpabilité