in

Comment arrêter la cigarette pendant la grossesse ?

© AntonioGuillem / iStock
Comment arrêter la cigarette pendant la grossesse ?
noté 5 - 1 vote

Les risques de naissance prématurée, mort subite du nourrisson ou la déclaration de l’asthme chez votre futur bébé ne sont pas à exclure si vous continuez de fumer alors que vous êtes enceinte. Les professionnels de santé alertent, en effet, les jeunes mamans sur les addictions au tabac, à l’alcool ou à toutes autres drogues, affectant le développement du bébé durant la grossesse. Pour limiter au maximum les effets nocifs sur la santé du fœtus, on stoppe dès à présent la cigarette. Mais quelles sont les méthodes pour arrêter de fumer ? Voici quelques pistes.

Se faire accompagner par un médecin ou une sage-femme, voire par un spécialiste du tabac pour l’éloigner de sa vie, reste une très bonne idée. En effet, ces professionnels vous proposeront plusieurs solutions pour un sevrage efficace.
Notre premier conseil naturel : tournez-vous vers les médecines alternatives et médecines douces.

Lire aussi : Arrêtez de fumer facilement et naturellement grâce à cette plante

Testez l’hypnose

hypnose médicale docteur Tamalou
© Studio Grand Ouest / iStock

L’hypnose désigne à la fois une technique thérapeutique et un état modifié de conscience. Lors de la séance, la personne hypnotisée entre dans un état intermédiaire, entre l’éveil et le sommeil. Cette méthode permet d’agir sur les phobies, les peurs, mais aide aussi à soigner le stress, favorise la perte de poids et facilite l’arrêt du tabac.
Concrètement, l’hypnose se focalise sur les émotions. Si bien que le patricien va, grâce à cette technique, créer un environnement négatif et néfaste autour de la cigarette. Après 4 à 5 séances, vous considérerez le tabac comme une habitude désagréable. 

Sachez qu’il est également possible de consulter un hypnotiseur pour vaincre l’anxiété liée à la grossesse et à l’accouchement. Dans ce cas, le patricien créera un climat de confiance favorable à l’accouchement.

Lire aussi : 8 raisons d’essayer l’hypnose médicale

Rendez-vous chez un acupuncteur

acupuncture
© Hamilton Paviana / Pixabay

L’acupuncture, qui stimule, à l’aide d’aiguilles, certains points d’énergie appelés méridiens, provient de la médecine ancestrale chinoise. Ses bienfaits ont été largement prouvés, en particulier pour lutter contre le stress et l’anxiété. Afin de contrer précisément la dépendance au tabac, le patricien se concentrera sur les poignets, les oreilles, le nez et le haut du ventre. 

Les séances d’acupuncture coûtent généralement entre 40 € et 80 €. Ces soins peuvent être remboursés par la Sécurité sociale et par les mutuelles, si votre acupuncteur est conventionné et votre médecin traitant vous a fourni une ordonnance qui les justifie.
Une seule séance peut suffire pour arrêter définitivement de fumer. En général, 4 à 5 séances sont nécessaires pour se sevrer définitivement.

Lire aussi : Les 4 bienfaits à connaître de l’acupuncture

Découvrez l’auriculothérapie

Dérivée de l’acupuncture, l’auriculothérapie est fondée sur la stimulation de points situés dans l’oreille. Pratiquée le plus souvent par les ostéopathes, les acupuncteurs ou les sophrologues, l’auriculothérapie, cette méthode naturelle est encore peu développée en France. Pourtant, elle se révèle efficace pour se sortir du tabac.

Cette technique est notamment utilisée pour réduire les douleurs, le stress et l’anxiété, mais agit aussi sur les troubles du sommeil et sur les dépressions passagères, ainsi que sur les addictions (au tabac, à l’alcool…).

Essayez la thérapie cognitive et comportementale (TCC)

psychologue
© Cvpericias / Pixabay

La thérapie cognitive et comportementale (TCC) a pour objectif de déconditionner l’envie de fumer en décortiquant les habitudes de chacune vis-à-vis de la cigarette. Pour cela, le professionnel de santé demandera aux futures mamans de tenir un carnet de bord quotidien. Elles ont pour mission de noter scrupuleusement le nombre de cigarettes fumées, le moment de la journée, les raisons qui les poussent à le faire ainsi que le contexte social dans lequel elles fument.

Sachez qu’il faut compter au minimum un mois (et parfois beaucoup plus), à raison d’au moins une séance par semaine pour voir les premiers effets de la thérapie. Chaque consultation est facturée entre 40 et 60 €, et est non remboursée.

La mort subite du nourrisson

Si vous n’êtes pas encore convaincu de tester ces méthodes, sachez que le fait de fumer, augmente le risque de mort subite du nourrisson. C’est en effet ce que rapport une étude publiée dans la revue Pediatrics.

D’après les chercheurs, le fait de fumer pendant la grossesse, même une seule cigarette par jour, double le risque de mort subite du nourrisson. Pour les femmes fumant en moyenne 1 à 20 cigarettes par jour, le risque augmente de 7% à chaque cigarette fumée.

L’équipe américaine conclu que le meilleur moyen d’éviter de tels drames reste encore d’arrêter de fumer avant la grossesse. 

Sources : SuperParents et MagicMaman

Articles liés :

Grossesse et addiction : pourquoi et qui consulter ?

#Mois sans tabac : des solutions pour aider les fumeurs à arrêter

Dépression périnatale et post-partum : causes, symptômes et traitement