in

Les 5 meilleures positions pour atteindre l’orgasme vaginal

© iStock

Si les débats autour de l’orgasme vaginal et de l’orgasme clitoridien ne cessent d’agrémenter les réflexions scientifiques, psychologiques et physiologiques, il reste essentiel de connaître son corps et d’expérimenter ces sensations. En effet, le vagin, grâce à ses nombreuses terminaisons nerveuses et à son importante vascularisation, est une zone propice à l’orgasme féminin. Et surtout, il abrite le point G. Comment l’atteindre ? Voici nos conseils.

Orgasme vaginal, c’est quoi ?

Si vous questionnez une femme sur la différence entre un orgasme clitoridien et un orgasme vaginal, elle répondra sans doute que le premier est un orgasme “de surface”, contrairement au second qui relève plus d’un orgasme “en profondeur”. Pourtant, de récentes recherches scientifiques ont démontré que le clitoris ne se résumait pas simplement au petit bouton apparent. Il se prolonge en réalité dans les parois du vagin. Parois qui sont donc stimulées lors de la pénétration. Par conséquent, l’orgasme qui surgit est alors une combinaison des deux. Et tout cela, pour notre plus grand plaisir !

Lire aussi : Orgasme simultané : 6 conseils pour rejoindre ensemble le 7e ciel

Lors des préliminaires, si l’excitation est à son plus haut niveau, si tout le corps est caressé, (plus particulièrement le clitoris), le vagin se préparera à recevoir la pénétration en émettant de la cyprine. Lorsque celle-ci commence, le plaisir devient alors plus intense, jusqu’à atteindre l’extase. Sachez que lors de l’orgasme vaginal, les muscles du périnée se contractent involontairement entre trois et trente fois.

Comment le favoriser (outre les positions qui suivent) ?

Les contractions involontaires qui se produisent au moment de l’orgasme renferment la clé du plaisir. Plus les contractions sont puissantes, plus l’orgasme sera fort et intense.
Pour espérer grimper aux rideaux, il est possible de muscler son périnée, en le contractant de façon volontaire, assise sur une chaise.

Lire aussi : Comment atteindre le point G d’une femme ?

Les positions menant à l’orgasme vaginal

kamasutra couple sexe
© iStock

La levrette

La position de la levrette est l’une des positions sexuelles, particulièrement favorables à l’orgasme vaginal. Vous à quatre pattes, Chéri à genoux entre vos jambes derrière : la levrette permet ainsi une pénétration profonde, et stimulant à souhaits le point G.

La position de la cavalière

Votre homme est allongé sur le dos et vous le chevauchez, le buste penché en arrière. Si votre homme a un petit pénis, privilégiez cette position car elle stimule bien le point G.

La position de la courtisane

Vous vous asseyez sur un meuble surélevé, face à Chéri. Vous lui enserrez la taille à l’aide de vs jambes. Constatez vous-même, l’angle de pénétration est idéal pour atteindre l’orgasme vaginal.

La position de l’éléphant

Allongez-vous sur le ventre en appui sur vos avant-bras. Votre partenaire est allongé sur vous. Non seulement vos peaux entrent en contact de façon permanente, mais la pénétration est profonde, parfaite pour vous faire grimper au 7e ciel.

La position de la tige

Dans la position de la tige, vous êtes allongée sur le dos, le bassin surélevé par un coussin, les jambes à la verticale sur chaque épaule de votre partenaire. Lui est au sol, à genoux face à vous, entre ses jambes ouvertes. Dans cette posture, l’angle de pénétration est optimal pour atteindre le point G.

Source

Articles liés :

Top 10 des positions pour atteindre le point G avec un gros sexe sans douleur

Sodomie : quels risques pour la santé ?

Peegasm : la nouvelle tendance sexuelle qui inquiète