in

Scorbut, gale, choléra : les maladies moyenâgeuses font leur grand retour !

© Wavebreakmedia / iStock

Des maladies considérées comme disparues font un retour inquiétant en France depuis plusieurs mois. La faute à la précarité, les migrations, le refus de vaccination… Les raisons de la réapparition de ces maladies moyenâgeuses sont donc très variées.
Les autorités mesurent les risques et prennent des dispositions.

Gale, rougeole, tuberculose ou scorbut, mais aussi dengue, chikungunya et Zika font leur grand retour sur le sol français depuis plusieurs décennies. Aujourd’hui, même la peste et le choléra font leur réapparition ! Le gouvernement français a revu ses politiques sanitaires pour lutter contre les risques de pandémie à grande échelle.

De nombreux cas de gale diagnostiqués en France

Le Haut conseil pour la santé publique alerte sur le nombre de cas graves de gale ces derniers mois. Selon cette instance d’État, une augmentation de 10 % depuis 2002, serait constatée. On recense aujourd’hui 328 cas pour 100 000 personnes.
Rappelons que la gale est provoquée par un insecte qui se nourrit et pont ses œufs dans la peau. En résulte des lésions sur la peau qui démangent et grattent très fortement.
La maladie se déclare le plus souvent dans des écoles ou des maisons de retraite.

Lire aussi : Gale : causes, symptômes et traitements

Les IST se propagent dangereusement

Les infections sexuellement transmissibles semblent elles aussi être en recrudescence. Notamment le chlamydia, dont le nombre de cas a triplé entre 2012 et 2016. Cette dernière infection a touché au moins 268 000 personnes en 2016, en majorité des jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans. En France, 1,4 % des hommes et 1,6 % des femmes de 18 à 44 ans seraient atteints par cette IST dans l’Hexagone.

Le retour du scorbut, maladie des marins

Comme nous vous l’expliquions dans un précédent article, la “maladie des marins” a également fait sa réapparition il y a quelques mois. Des chercheurs du CHU de Limoges ont identifié 10 cas de scorbut en 2015. Aux États-Unis et en Australie, plusieurs personnes, sans emploi et/ou sous-alimentées, alcooliques ou souffrant d’un cancer, ont été également été diagnostiquées depuis.

En effet, le scorbut se déclare en raison d’une carence en vitamine C, et à une insuffisance d’apports nutritionnels en fruits et légumes frais.

Vaccin protection Docteur Tamalou
© Pixnio

Se faire vacciner contre la rougeole et la tuberculose pour éloigner toute contamination

Le nombre de cas de rougeole diminuait régulièrement ces dernières décennies, mais depuis la fin de l’année 2017, la maladie refait surface. Un foyer épidémique est particulièrement inquiétant en région Nouvelle-Aquitaine.
Santé Publique France a recensé 2 741 cas entre le 6 novembre 2017 et le 29 juillet 2018. 

Lire aussi : Qu’est-ce que la rougeole ? Quels sont ses symptômes ?

D’après cet organisme, seuls 79% des nourrissons sont vaccinés contre la rougeole. Pour éradiquer totalement la maladie, il faudrait que 95% de la population soit protégée. Notons qu’une personne atteinte peut contaminer jusqu’à 20 personnes. D’ailleurs, depuis le 1er janvier 2018, les nourrissons doivent donc obligatoirement être vaccinés pour avoir accès aux crèches.

Enfin, certaines régions, notamment l’Île-de-France sont touchées par des cas de tuberculose. On dénombre en moyenne 167 cas pour 100 000 habitants chez les personnes sans domicile fixe.

Lire aussi : Tuberculose : tout savoir sur cette maladie mortelle

Dans le monde aussi, les maladies moyenâgeuses dont leur retour

Madagascar est actuellement affaiblie par une épidémie inquiétante de peste. En effet, 2 348 Malgaches ont été infectés par la bactérie Yersinia pestis contre environ 300 chaque année. Parmi les malades, 202 sont décédés. La peste actuelle est très contagieuse et a même touché la capitale, Antananarivo.

Le choléra fait également partie des maladies moyenâgeuses de retour. Il est responsable de 61 infections et de 2 décès en Algérie. Le ministère français de la Santé a rappelé les conduites à tenir en cas de voyage : se laver les mains, manger des aliments cuits, éviter les fruits et les légumes même lavés, boire des boissons encapsulées et éviter les glaces et les glaçons.

Des cas de dengue, de chikungunya et du virus Zika

Chaque année, des voyageurs ramènent dans leurs valises des moustiques responsables de la dengue, du chikungunya et du virus Zika. Les professionnels de santé ont récemment diagnostiqué plusieurs personnes infectées en Île-de-France et dans le Grand-Est.

Source

Articles liés :

Fièvre jaune : causes, symptômes et traitement

Qu’est-ce que l’accès aux soins pour tous ? Où en est le gouvernement ?

La rougeole en 8 questions