in

Les crèmes solaires waterproof le sont-elles vraiment ?

© mabe123 / iStock

Si étaler de la crème solaire semble être rentré dans les habitudes de nombreux vacanciers, les sprays protecteurs sont peut-être moins efficaces que les grandes marques aimeraient le faire croire. En effet, de nombreuses associations de consommateurs, des chercheurs et des dermatologues nuancent fortement le propos.

Les crèmes solaires waterproof dans le viseur

Fin mai, l’une des plus grandes associations de consommateurs du Royaume-Uni a publié un rapport sur les crèmes solaires résistantes à l’eau. Elle pointe du doigt le manque de fiabilité des sprays waterproof. Dans de l’eau chlorée (semblable à une piscine), un produit testé a perdu près de 60% de son efficacité. Des études scientifiques ont en outre identifié des écarts de performance notables selon la nature de l’eau testée (chorée ou salée).

Les sprays waterproof seraient eux assez efficaces dans l’eau, mais pas du tout sur le sable ni après s’être essuyé. Il est donc essentiel de se crémer régulièrement, surtout après avoir passé plusieurs dizaines de minutes dans l’eau ou avoir joué dans le sable.

Cependant, si elles sont vivement conseillées pour la protection de la peau, les crèmes solaires font l’objet de nombreuses critiques quant à leur impact environnemental. En effet, il semblerait qu’une part importante de leurs composants se disperse dans les eaux de baignade, avec des effets parfois mesurables sur la faune ou la flore des littoraux.

soleil
©Pixabay

Se crémer généreusement pour éviter tout cancer de la peau

Rappelons qu’aucune crème solaire ne protège à 100% des UVA et UVB. Les indices de protection présents sur l’étiquette (de “6” à “plus de 50”) renvoient à un niveau de protection contre les UVB, qui sont responsables des coups de soleil. Il est également très important de vérifier que la crème solaire utilisée prévient les UVA qui sont eux, responsables des allergies au soleil et des cancers de la peau.

Soyez généreux sur la crème solaire. L’efficacité de ces produits est évaluée pour des quantités importantes (2 mg par cm² de peau, ce qui correspond au volume de six cuillères à café pour un corps d’adulte). Or, de récents travaux français ont montré que les vacanciers en mettent généralement deux fois moins.

Enfin, on pense à se crémer toutes les deux heures, et on évite de s’exposer aux heures les plus chaudes, c’est-à-dire entre 11 heures et 16 heures. On reste à l’ombre avec un couvre-chef, un t-shirt et un short afin de recouvrir le maximum de peau.

Source

Articles liés :

5 conseils pour prévenir le cancer de la peau

Crèmes hydratantes : 4 éléments à vérifier avant d’acheter une marque

12 maladies qui s’aggravent avec le soleil, attention au bronzage !