in

Crise d’urticaire : comment l’expliquer ?

© Sasha_Suzi / iStock
Crise d’urticaire : comment l’expliquer ?
noté 5 - 1 vote

On estime que 20% de la population a déjà été touchée (ou le sera dans sa vie) par une crise d’urticaire. Cette éruption cutanée de boutons et de plaques rouges sur la peau qui reste assez mystérieuse (même si plusieurs facteurs sont avancés), concerne majoritairement les femmes. Le point sur cette maladie de peau.

Qu’est-ce que l’urticaire ?

L’urticaire se caractérise par des plaques rouges en relief, (qui se déplacent rapidement au fil de la journée sur les bras, les jambes, le torse et le visage), des démangeaisons et des gonflements plus ou moins importants sur les mains, les pieds et le visage. L’urticaire vient du mot latin urtica, qui signifie ortie. En effet, les boutons et les plaques ressemblent énormément aux piqûres administrées par la plante sauvage.

Une poussée d’urticaire dure généralement de quelques heures à quatre jours.

Toutefois, selon la durée et les causes, on distingue deux types d’urticaire :

  • L’urticaire aiguë qui se caractérise par apparition soudaine et rapide (en quelques minutes) de boutons qui disparaissent spontanément.
  • L’urticaire chronique qui peut durer jusqu’à 6 semaines, avec de fréquents épisodes symptomatiques. Les plaques peuvent persister 4 à 36 heures. Cette urticaire est parfois considérée comme une maladie auto-immune.

Sachez que dans 95% des cas, l’urticaire n’est pas liée à une allergie, même si un œdème au niveau du visage apparaît.
Dans le cas d’une allergie, la crise survient généralement suite à l’absorption d’un aliment (fraise, crevette, poisson cru…), d’un médicament ou d’une piqûre de guêpe ou d’abeille.

Quelles sont les causes des démangeaisons ?

Elles sont à la fois multiples et mystérieuses. En effet, aucune cause précise n’est apparue responsable d’une crise d’urticaire. Cependant, certains facteurs semblent jouer un rôle :

  • Un coup de chaud ou un coup de froid ;
  • Des frottements (on parle alors d’urticaire physique) ;
  • Suite à une inflammation ORL ;
  • La fatigue ;
  • Certains médicaments comme l’aspirine ou les anti-inflammatoires ;
  • Des problèmes de thyroïde ou des maladies auto-immunes.

Le stress serait également un facteur favorisant les crises d’urticaire. Afin de prévenir de nouvelles poussées cutanées, et limiter les symptômes dans le temps, il est recommandé de faire des exercices de relaxation (sport, sophrologie, yoga…).
Veuillez aussi à soigner vos infections ORL (rhumes…), les éventuels abcès dentaires et reposez-vous.

visage taches touges
© iStock

Comment réagir face à une crise d’urticaire ?

L’urticaire a de quoi inquiéter, car effectivement, elle est spectaculaire par sa durée et surtout en raison des gonflements soudains du visage qu’elle provoque. Mais l’urticaire disparaît toute seule rapidement.

Attention à ne pas prendre de la cortisone. En effet, les corticoïdes sont actifs 4 heures minimum après son administration : ce ne sont donc pas des médicaments d’urgence. Préférez les antihistaminiques, beaucoup plus efficaces.

Quel est alors le traitement ?

Prenez un à deux comprimés d’antihistaminiques par jour. Certains, en vente libre fonctionnent bien : les plaques et les démangeaisons disparaissent rapidement. 

L’urticaire est-elle héréditaire ?

Il semblerait effectivement que les familles où plusieurs membres souffrent d’asthme, de rhume des foins ou d’eczéma seraient plus touchées que les autres.

Complications possibles

L’urticaire s’avère être le plus souvent, une affection bénigne. Pourtant, elle peut avoir un impact important sur la qualité de vie, surtout lorsqu’elle est chronique.

Certaines formes d’urticaire sont toutefois préoccupantes, notamment dans le cas où l’urticaire devient profonde. Lors de ces crises, on observe des tuméfactions (oedèmes) douloureuses de la peau ou des muqueuses, qui apparaissent surtout sur le visage (angioedème), les mains et les pieds. Si cet œdème touche le larynx (œdème de Quincke), le pronostic vital peut être engagé car la respiration devient difficile, voire impossible. Ce cas est heureusement très rare.

Sources : TopSanté et Passion Santé

Articles liés :

Voici les 8 différents types de psoriasis et leurs symptômes

Des solutions naturelles et bio contre l’eczéma

Points ou taches rouges : qu’est-ce que c’est ?