in

Grossesse : comment éviter la rétention d’eau ?

© iStock

La grossesse à ses qualités et ses inconvénients, et parmi ces derniers, la rétention d’eau fait partie du Top 5. Au quotidien, la rétention d’eau se manifeste par un gonflement des jambes, une prise de poids, des démangeaisons cutanées, etc. Voici quelques conseils pour éviter ces désagréments.

Rétention d’eau pendant la grossesse : pourquoi ?

Au cours du 3ème trimestre, la femme enceinte peut développer des œdèmes importants, généralement au niveau des membres inférieurs comme les jambes, même tout le corps peut être affecté. Ces œdèmes sont causés par la pression que l’utérus exerce sur la veine cave, ce phénomène altère la circulation du sang des jambes vers le cœur.

En conséquence, l’eau des vaisseaux capillaires (petits vaisseaux sanguins couvrants vos muscles), trop comprimés, va avoir tendance à faire gonfler la peau des membres inférieurs.

Comment éviter la rétention d’eau ?

Il n’existe pas de traitement miracle car la femme enceinte ne peut pas prendre de médicaments diurétiques, entre autres interdictions.
Par contre, il est possible d’éviter la rétention d’eau en adoptant un régime diététique qui permettra de diminuer les effets gênants générés par l’œdème. L’alimentation est donc un aspect important.

Suivez un régime diversifié et équilibré riche en fruits et légumes, de préférence biologiques. Evitez les produits industrialisés, riches en sel, en matières grasses et en sucres, à bannir ! Buvez de l’eau et des jus de fruits plutôt que des sodas et des produits contenant de la caféine  ! Pensez également à marcher régulièrement à votre rythme (pas trop sportif…).

Vous pouvez aussi faire du yoga prénatal jusqu’à 6 mois voire plus selon les recommandations de votre médecin. Aller nager à la piscine est également un bon moyen de vous dépenser en douceur pour favoriser la circulation de votre sang et éviter la rétention d’eau.

Articles liés :

Comment bien se protéger du froid hivernal pendant la grossesse

Deux femmes, un bébé et une grossesse partagée : la grossesse partagée

Placenta : ce que vous devez savoir